Meghan Markle révèle sa fausse-couche pour briser les tabous

Meghan Markle a fait une fausse couche en juillet dernier. Elle a révélé ce drame intime dans une tribune publiée dans le New York Times. La Duchesse de Sussex et épouse du Prince Harry souhaite ainsi briser le silence qui entoure ces douloureux événements.
© abacapress
Sommaire

Meghan Markle se démarque une nouvelle fois de la très secrète famille royale britannique. Dans un long texte publié dans le journal américain New York Times, elle révèle avoir fait une fausse-couche en juillet dernier, et parle sans tabou de ce drame que son mari et elle ont traversé.

Fausse-couche de Meghan Markle : “C'était un matin de juillet…”

L’ancienne actrice se souvient : "c'était un matin de juillet qui commençait aussi normalement que n'importe quel autre jour : préparer le petit déjeuner. Nourrir les chiens. Prendre des vitamines. Trouver cette chaussette manquante". "J’ai coiffé mes cheveux en queue de cheval avant de sortir mon fils de son berceau", poursuit-elle, avant de révéler sa fausse-couche. "Après avoir changé sa couche, j'ai ressenti une forte crampe. Je me suis laissée tomber au sol avec lui dans mes bras, fredonnant une berceuse pour nous garder tous les deux calmes, la mélodie joyeuse contrastant fortement avec mon sentiment que quelque chose n'allait pas. Je savais, en tenant mon premier-né, que je perdais mon deuxième".


Par ces quelques lignes, la femme du Prince Harry dépeint le drame traversé par 10 à 20% des femmes enceintes chaque année. 

Si ces pertes sont finalement assez fréquentes, elles sont rarement des sujets de conversation, comme le reconnaît la maman d'Archie, 19 mois. "Dans la douleur de notre perte, mon mari et moi avons découvert que dans une pièce de 100 femmes, 10 à 20 d'entre elles auraient souffert d'une fausse couche. Pourtant, malgré le caractère commun stupéfiant de cette douleur, la conversation reste taboue, criblée de honte (injustifiée) et perpétuant un cycle de deuil solitaire".

Briser le silence du deuil de l’enfant à naître

"Perdre un enfant signifie porter un chagrin presque insupportable, vécu par beaucoup, mais dont peu de gens parlent”, ajoute Meghan Markle. Avec sa tribune, elle veut briser un silence, dénoncé aussi récemment par un autre couple de célébrités frappé par la perte d’un bébé : Chrissy Teigen et John Legend. Comme eux, la Duchesse de Sussex ne cache ainsi rien de son passage à l’hôpital et de ses souffrances. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : The losses we share, tribune de Meghan Markle dans le New York Times, 25 novembre 2020
Meghan, Duchess of Sussex, Shares Her Miscarriage Grief, New York Times, 25 novembre 2020
Merci à Odile Bagot, Gynécologue