Meghan Markle et Harry : leur fille est née !

Le Prince Harry et Meghan Markle sont à nouveau parents. Ils ont annoncé l’arrivée de leur fille ce dimanche 6 juin 2021. Les détails sur cette naissance.
Meghan Markle et Harry : leur fille est nee !

Carnet rose pour Meghan Markle et le Prince Harry. Le Duc et la Duchesse du Sussex ont accueilli leur deuxième enfant : une petite fille prénommée Lilibet “Lili” Diana Mountbatten-Windsor.

Dans un communiqué publié sur le site de leur fondation Archwell, ils précisent "Lili est née le vendredi 4 juin à 11h40 sous les soins attentifs des médecins et du personnel du Santa Barbara Cottage Hospital à Santa Barbara (en Californie ndlr). Elle pèse 7 lbs 11 oz (près de 3,5 kilos). La mère et l'enfant sont en bonne santé et s'installent à la maison". Découvrez les détails de l’arrivée du 11ᵉ arrière-petit-enfant de la Reine Elizabeth II dans notre diaporama.

Meghan Markle et Harry : une naissance après une fausse couche en juillet

Contrairement à son grand frère Archie et à tous les autres membres de la famille royale britannique, la petite Lili est la première à naître sur le sol américain, plus précisément au sein du Santa Barbara Cottage Hospital.  Outre sa proximité du domicile du couple, cet établissement a une histoire particulière. Cette fondation à but non lucratif a été créée en 1888 par un groupe de 50 femmes.

Aujourd'hui, le service de maternité qui a déjà accueilli plusieurs célébrités dont Katy Perry, supervise environ 2 400 naissances par an. Selon le Daily Mail, un accouchement naturel coûterait 10 000 £ (plus de 11  600 euros) et  une césarienne 20 000 £ (plus de 23 200 euros) (les services proposés sont détaillés dans notre diaporama).

La petite Lilibet arrive moins d’un an après une fausse-couche. Sa maman avait, en effet, révélé en novembre dernier avoir perdu un bébé en juillet 2020. Elle avait évoqué cet événement difficile dans un long texte écrit pour le journal américain New York Times.

"Dans la douleur de notre perte, mon mari et moi avons découvert que dans une pièce de 100 femmes, 10 à 20 d'entre elles auraient souffert d'une fausse couche. Pourtant, malgré le caractère commun stupéfiant de cette douleur, la conversation reste taboue, criblée de honte (injustifiée) et perpétuant un cycle de deuil solitaire", avait écrit celle qui voulait par son article brisé le tabou autour du deuil de l’enfant à naître.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué du 6 juin du Duc et la Duchesse du Sussex