Médicaments : les principaux dangers de la cortisone

© Adobe Stock

Si la cortisone est un médicament précieux, le seul capable d’apaiser la douleur dans certains cas, sa prescription suscite bien des angoisses, car associée dans l’imaginaire du public à une prise de poids, à de la rétention d’eau et à une dépendance. Quels sont les dangers réels de ce médicament ?

Publicité

Cortisone et prise de poids

La prise de poids n’est pas une fatalité avec la cortisone. Certes, ce médicament entraîne une rétention d’eau et de sel qui a tendance à faire gonfler le patient, mais cela se produit si et seulement si le traitement est pris à forte dose et sur une longue durée. Sinon, il suffit d’adopter un régime pauvre en sel et riche en protéines maigres.

Cortisone et dépendance

La cortisone fait peur car associée à la notion de dépendance. Or la cortisone n’est pas une drogue, et s’il peut être difficile de s’en passer faute d’autres moyens d’apaiser les douleurs, il n’y a pas de dépendance à proprement parler, et le sevrage doit être progressif.

Publicité
Publicité

Cortisone et diabète

La cortisone peut donner du diabète ou aggraver un diabète préexistant, car sa consommation fait monter la glycémie. Il faut donc limiter sa consommation de sucre et surveiller son taux de glycémie.

Cortisone et ostéoporose

La cortisone peut entraîner une ostéoporose car en cas de prise prolongée, elle déminéralise les os. Il faut donc compenser par des apports en vitamine D et en calcium.

Cortisone et hypertension

La rétention d’eau et de sel induite par la prise de cortisone va générer une hausse de la pression artérielle, voire de l’hypertension en cas de prise prolongée.

Cortisone et risque d’ulcère

Le risque d’ulcère est réel, car la cortisone accroît la sécrétion d’acidité par l’estomac. Un plâtre gastrique est alors prescrit.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 07 Septembre 2018 : 15h02
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :