Les corticoïdes majorent le risque de cataracte

Que les asthmatiques révisent leur posologie. Plus la dose de corticoïdes est élevée et plus la durée d'utilisation est importante, plus le risque de souffrir de cataracte s'accroît.
PUB

Le risque de cataracte, principale cause de baisse de la vision et de cécité, est majoré par les corticoïdes inhalés. Certes, ce facteur était déjà connu, mais il semblerait qu'il soit plus puissant qu'on ne le présumait.Cette découverte provient de l'analyse d'un registre recensant plusieurs dizaines de milliers de patients, dont 15.480 atteints de cataracte.

Les patients souffrant de cataracte étaient ceux qui prenaient le plus souvent des corticoïdes inhalés. De plus, les auteurs constatent que le risque augmente linéairement avec la dose : absence de risque pour des posologies faibles (inférieures à 400mg/jour), jusqu'à un risque maximal de 1,7 avec les doses les plus élevées (supérieures à 1.600mg/jour). Il en était de même avec la durée d'emploi.

PUB
PUB

Même si la méthodologie employée pour cette étude possède des versants critiquables, les résultats pointent sur l'existence d'un risque qui doit être affinée. Ils démontrent également toute l'importance d'optimiser en permanence les posologies prescrites à la dose minimale efficace. Pour bon nombre d'asthmatiques et certains patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive, de tels risques doivent être systématiquement mis en rapport avec les effets bénéfiques des corticoïdes.

Publié le 01 Octobre 2003
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Smeeth L.
Voir + de sources
et coll., Br. J. Ophthalmol., 87 (10): 1247-1251, 2003.