Médicament sur Internet : mise au point

Marisol Touraine, Ministre de la Santé, apporte des informations complémentaires importantes concernant la vente de médicaments sur Internet. Il faut dire qu’au départ, les médicaments autorisés à la vente en ligne ne devaient concerner que quelque 350 produits. Or le Conseil d’Etat vient d’élargir cette possibilité aux 4.000 médicaments sans ordonnance…
© Istock

Mises au point sur la vente de médicaments sur Internet

Afin d’assurer le même niveau de sécurité et de qualité de conseil, les sites Internet habilités à vendre des médicaments devront être « adossés à une pharmacie ».

De cette façon, le patient qui achète sur Internet peut, le cas échéant, se rendre dans la pharmacie et bénéficier d’un contact « physique » avec le pharmacien.

Cette responsabilité directe du pharmacien peut faire barrage aux médicaments contrefaits.

  • La vente en ligne de médicaments sur ordonnance reste interdite en France.
  • La liste des sites internet des pharmacies ayant obtenu une autorisation sera consultable sur le site du Ministère de la Santé et sur celui de l’Ordre des pharmaciens.
  • Ces sites afficheront les règles de bonnes pratiques et une information pour les utilisateurs sur les risques potentiels liés à la vente en ligne.

Seuls 11% des Français se déclarent prêts à acheter leurs médicaments sur Internet !

Cela dit, les Français sont encore frileux vis-à-vis de ce type d’achats. En effet, selon le 3ème Baromètre Ipsos réalisé pour le Leem (Les entreprises du médicament) les 22 et 23 mars 2013, seuls 11% des Français envisagent d’acheter dans les mois à venir leurs médicaments sur Internet.

Pourquoi ? 91% redoutent les médicaments contrefaits et 69% ont besoin de demander conseil à leur pharmacien

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Medicament, Internet
Source : 3ème Baromètre Ipsos/ Leem, 28 mars 2013. Sondage LH2/Métro, 22-23 mars 2013.