Médicament et effet nocebo

Vous connaissez l'effet placebo : un médicament dénué d'effet pharmacologique peut parfois vous guérir, sans doute en partie grâce à votre attente positive à son égard. L'effet nocebo est l'envers de cet effet placebo : un médicament chimiquement inactif peut occasionner des effets secondaires désagréables alors même que sa composition ne peut être incriminée ! Ils viennent plus de votre mental que de l'effet pharmacologique de la substance en cause.
PUB

Ainsi, si l'on vous prescrivait un faux médicament, qui contiendrait seulement du sucre par exemple, vous seriez tout de même confronté à des effets négatifs. C'est l'effet nocebo.Les effets négatifs d'un nocebo sont relativement constants et se répartissent de la manière suivante : Somnolence : 24,7 % des personnes.Fatigue : 17,2 %.Troubles gastriques et intestinaux : 16 %.Difficultés de concentration : 13,2 %.Maux de tête : 11,6 %.Bouffées de chaleur : 11,4 %. Tremblements : 11 %.Et il existe encore d'autres effets indésirables tels que les malaises, des sueurs, des problèmes cutanés, des hypotensionsCes effets négatifs varient selon l'idée que vous avez de l'effet de ce médicament. Si vous pensez qu'il doit être très toxique, vous le supporterez moins bien que si vous l'imaginez très doux.

PUB
PUB

Si cet effet nocebo existe pour un médicament sans effet chimique objectif, il est aussi présent lorsque vous prenez un médicament efficace.Cela signifie que certaines conséquences désagréables d'un médicament ne viennent pas du produit lui-même, mais de l'attente négative que vous pouvez avoir à son égard. Par exemple, si quelqu'un vous affirme « ah, tu prends ce traitement ! C'est horrible, moi je l'ai mal supporté » vous risquez de ressentir un effet nocebo important. Au contraire, si votre médecin vous affirme « ce médicament est extraordinairement efficace et bien supporté », vous aurez plutôt tendance à bénéficier de l'effet placebo positif !

Une personne très attentive aux effets négatifs d'un médicament va donc risquer d'autant plus de percevoir de tels troubles. C'est pourquoi, les notices, les mises en garde et les précautions d'emploi contenues dans les boîtes de médicaments ne sont pas forcément bénéfiques ! Si vous lisez tous les effets secondaires qui peuvent se présenter, vous stimulez l'effet nocebo et vous augmentez vos chances d'y être confronté ! De même, le médecin idéal insistera sur les effets positifs du traitement qu'il vous prescrit, de manière à augmenter son efficacité, plutôt que sur les effets secondaires gênants qu'il pourrait inciter à survenir en vous en informant avec trop de détails !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 16 Janvier 2006 : 01h00