Une mauvaise respiration peut déclencher une phobie
Publié le 17 Février 2015 par Dr Catherine Solano

La crise de panique et la phobie

Une crise d’angoisse, par définition, c’est angoissant. Une personne atteinte peut éprouver une sensation de mort imminente, un malaise très profond. Et quand la crise est finie, elle a peur qu’elle revienne. Or, la peur d’être mal, l’anticipation négative, est typique des phobies.

La phobie est aussi liée à l’environnement. Nathalie, naturellement angoissée, respire mal. Et dès qu’elle voit un chat, animal qu’elle n’aime pas, sa respiration se fait encore plus haute, déclenchant davantage d’angoisse. Ainsi, face à un chat, survient une crise d’angoisse. La phobie est enclenchée : chaque fois que Nathalie verra un chat, elle respirera mal, et déclenchera une nouvelle crise. Et même lorsqu’elle a seulement peur de croiser un chat, une crise d’angoisse peut survenir.

PUB
PUB

Que faire en cas de phobie ?

Apprendre à bien respirer, respirer de manière ventrale, est donc une arme contre l’anxiété et les phobies. Ce n’est bien sûr pas la seule arme que la psychothérapie peut nous proposer, mais c’en est une puissante. Des méthodes intègrent l’apprentissage de la respiration et contribuent à calmer les angoisses : la cohérence cardiaque, la relaxation, le training autogène, le yoga, la sophrologie, le mindfullness ou méditation de pleine conscience…

Autant dire que cet apprentissage de la bonne respiration peut être bénéfique à chacun d’entre nous. Car même sans phobie, nous avons tous des moments de stress ou d’anxiété et une méthode simple peut être d’une aide intéressante.

Source : Psychologie de la peur : craintes, angoisses, phobies, Christophe André, 2005, Odile Jacob éditions.
Surmonter vos peurs, vaincre le trouble panique et l’agoraphobie, Dr Jean-Luc Emery, Odile Jacob édition, 2002. Petites angoisses et grosses phobies, Christophe André, 2002, Seuil éditions.
La rédaction vous recommande sur Amazon :