La masturbation, c'est normal ?

© Istock

Aujourd'hui, plus personne ne croit que la masturbation rend sourd, même les moins dégourdis ! Pourtant, de nouvelles peurs et de nouveaux mythes, tout aussi infondés, ont remplacé ceux de nos arrière-grands-parents. Alors, dédramatisez : accros des plaisirs solitaires, arrêtez de penser que vous êtes des monstres !

Publicité

Une pratique vécue de plus en plus naturellement

«La masturbation, c'est sale», «ça peut rendre sourd et/ou aveugle»… Exit les litanies du siècle passé ! Y compris chez les filles qui ont vécu la masturbation, pendant très longtemps, de façon particulièrement coupable. Aujourd'hui mesdemoiselles, vous êtes 55 % à reconnaître que vous vous masturbez. Et 9 ados sur 10 considèrent que cette pratique n'est pas anormale. Mais il reste tout de même un ado sur 10 qui ne voit pas cette pratique d'un très bon œil. Les mythes ont la vie dure, même s'ils sont d'un nouveau genre …

Publicité
Publicité

Les nouveaux mythes

Chez les filles pas vraiment fans des plaisirs solitaires, les peurs sont souvent d'ordre sanitaire : sur la sellette, les infections…. Les garçons, de leur côté, redoutent plutôt que la masturbation ne les fatigue ou ne les empêche d'aller vers les autres. Par ailleurs, « l'orgasme peut être générateur d'angoisse, souligne Stéphane Clerget, psychologue et spécialiste des ados. Surtout chez les garçons, car l'émission de sperme est parfois vécue comme la perte d'une semence, de la vie elle-même ». Mais c'est surtout les fantasmes liés à cette pratique qui dérangent : « Les ados qui se cherchent, ou qui sentent avoir des penchants homosexuels sont parfois hostiles à la masturbation, responsable, selon eux, de ce type d'attirances sexuelles », poursuit Stéphane Clerget.

 
Publié par Psychonet Production le Mardi 30 Avril 2002 : 02h00