Marronnier d’Inde
Le marronnier d’Inde (aesculus hippocastanum) est un arbre qui contient des actifs veinotoniques utiles dans le traitement des troubles veineux et des hémorroïdes. 
Sommaire

Comment profiter des bienfaits du marronnier ?

Le marronnier d’Inde peut être utilisé par voie externe. Pour cela, il faut préparer une décoction avec 50 grammes d’écorce pour un litre d’eau. Appliquez en lotion contre les hémorroïdes. Le marronnier d’Inde, par le biais de l’esculoside, est présent dans certaines crèmes anti-hémorroïdaires.

Par voie interne, le marronnier d’Inde se consomme essentiellement sous forme de gélules en extrait normalisé, son goût en décoction ou en infusion étant désagréable. Il est généralement conseillé une dose de 275 mg d’écorces séchées, 3 à 6 fois par jour.

Dans la pharmacopée on le trouve aussi sous forme d’intrait à raison de 100 gouttes par jour en cas de crise hémorroïdaire.

Attention ! Le marron est toxique s’il est ingéré. Il peut provoquer des nausées et des vomissements, il ne doit pas être consommé tel quel.

Le marronnier d’Inde existe également sous forme de préparation homéopathique. En cas d’hémorroïdes, il est possible de l’associer avec l’hamamélis ou le cyprès. En cas de jambes lourdes, il pourra être accompagné de la vigne rouge.

Clin d’œil : En prévention des crises d’hémorroïdes et des rhumatismes, porter en sa poche un ou deux marrons et les changer lorsqu’ils sont devenus durs fait partie des croyances populaires, dont la Marquise de Sévigné elle-même s’est faite l’écho dans plusieurs de ses lettres.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :