Maman de 4 enfants, l’ex-Miss France Elodie Gossuin confie ne plus avoir de libido

Publié le 28 Décembre 2018 à 12h43 par Mathilde Polivka, journaliste santé
Elodie Gossuin, Miss France 2001, s'est confiée sur sa vie intime lors d’une interview sur le plateau de l'émission Je t’aime sur France 2. Maman de quatre enfants et working girl bien occupée, elle reconnait qu'il n'est pas simple de tout mener de front.
© abacapress

Elodie Gossuin, élue Miss Picardie en 2000, Miss France puis Miss Europe en 2001 est aujourd’hui chroniqueuse à la télévision et à la radio ET mère de quatre enfants. Debout à quatre heures du matin pour animer les matinales chez RFM, la jeune femme a une vie bien remplie. 

"Je ne sors pas, je n’ai plus de libido, mais tout va bien, c’est génial !"

Le jeudi 20 décembre 2018, Elodie Gossuin était invitée sur le plateau de l'émission Je t’aimeprésentée par Daphnë Burki chaque après-midi sur France 2. Interviewée sur l'amour et la vie de couple, thèmes phares de l'émission, elle a confié avoir peu de temps pour les plaisirs intimes. "Je n’ai plus de vie sociale, je ne sors pas. Je n’ai plus de libido. Mais tout va bien. C’est génial !" Daphnë Bürki lui demande alors si beaucoup de choses ont changé dans sa vie. Marié à Bertrand Lacherie, le père de ses enfants, Elodie Gossuin répond : "Dans la vie, oui, parce que mon rythme est celui de mes enfants. Donc, en fait, je vais les coucher et je me couche. Ce qui change, c'est que je n'ai plus de vie sociale, que c'est compliqué de trouver un créneau pour ta vie de couple. Même des petits moments et des apartés. C'est plutôt compliqué car c'est un marathon. Tu tiens le marathon, mais après c'est un rythme de vie. Moi, tous les jours, je me lève, excitée, en me disant que ça va être différent. Donc, il y a une leçon à en tirer." Comment tenir bon et assurer sur tous les fronts ? "On laisse de côté le lave-vaisselle, la plupart du temps les lessives, le repassage, et le ménage si c'est pas nickel c'est pas très grave" a rétorqué la Miss.

Le désir sexuel des femmes plus complexe

Contrairement au désir mécanique et automatique des hommes, directement associé aux grandes quantités de testostérone fabriquées par le corps masculin, le désir sexuel d'une femme n'est pas fondamentalement biologique. Son corps libère une quantité tellement faible de testostérone que son désir naît plutôt d'un environnement qui favorise l'affection, la communication, la sécurité et la tranquillité d'esprit. L'excitation et le désir, pour la femme comme pour l'homme, dépendent du bon fonctionnement du système nerveux parasympathique, qui n'est pas le centre du désir, mais plutôt celui du repos. Une personne ne peut ressentir une excitation ou un désir sexuel sans qu'une certaine activation de son système nerveux parasympathique ne soit en cause. C'est pourquoi les gens fatigués ont souvent peu d'intérêt pour l'activité sexuelle. 

Source : FranceTV, Je t'aime, etc. Élodie Gossuin : de miss à ambassadrice, 20 décembre 2018