Malaise hypoglycémique : les personnes à risque

Publié le 03 Juin 2018 par La Rédaction E-Santé
Les malaises hypoglycémiques peuvent parfois aboutir au coma. Il est important de savoir les reconnaître et d'identifier les personnes à risque d'hypoglycémie. Ce risque est majeur au cours du diabète.
PUB
© Istock

Quels sont les facteurs de risque de malaises hypoglycémiques ?

PUB

Les personnes les plus à risque de faire des malaises hypoglycémiques sont les diabétiques. Si leur traitement est mal adapté ou si les repas ne sont pas réguliers, une hypoglycémie profonde peut survenir. Une activité physique très intense sans apports hydriques et sucrés peut aussi être à l'origine de ce type de malaise. Une consommation excessive et rapide d'alcool fait également baisser la glycémie, et peut provoquer un coma hypoglycémique. Le malaise hypoglycémique peut parfois être le symptôme révélateur d'un diabète débutant.

PUB

Comment reconnaître un malaise hypoglycémique ?

Le malaise hypoglycémique est un malaise que le sujet sent venir. Une grande fatigue apparaît rapidement, puis le sujet devient irritable, il a des tremblements et est nerveux. Il se met ensuite à transpirer, à avoir des palpitations et des maux de tête. Une sensation de faim importante survient. Dans un second temps, des troubles de la conscience apparaissent, accompagnés de vertiges et de somnolence. En l'absence de prise en charge, le malaise hypoglycémique peut aboutir au coma puis au décès. L'apport de sucre par voie orale ou intraveineuse, lorsque le sujet est inconscient, doit être immédiat, et il suffit à ramener le patient à un état normal.

La rédaction vous recommande sur Amazon :