Maladie de Crohn : quels sont les signes ?
Sommaire

Le diagnostic et le traitement de la maladie de Crohn

Le diagnostic repose sur l’interrogatoire et notamment sur les symptômes, complété par :

  • un bilan biologique,
  • une coloscopie (examen du rectum, côlon et de la partie terminale du grêle, évaluation de l’étendue des lésions),
  • une endoscopie œsogastroduodénale (pour déterminer la localisation haute de la maladie),
  • une ingestion d’une vidéo-capsule (pour une exploration complète de l’intérieur de l’intestin grêle).

D’autres examens peuvent être requis ou mis en place dans le cadre de la surveillance :

  • IRM,
  • scanner abdominal,
  • échographie abdominale,
  • radio.

Quant aux traitements, ils reposent sur des médicaments à visée anti-inflammatoire (5-ASA, corticoïdes, immuno-modulateurs, antibiotiques, fer). En cas d’échec, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Un régime alimentaire équilibré s’impose pour diminuer le risque de dénutrition. En période de poussées sévères, un régime restreint en fruits et légumes permet de ne pas accentuer les symptômes digestifs. Seul le tabac est à proscrire.

La prise en charge est pluridisciplinaire, impliquant l’intervention de divers spécialistes : médecin traitant, gastroentérologue, rhumatologue, diététicien, médecin du travail ou scolaire, assistante sociale, psychiatre ou psychologue, etc.

Elle vise à calmer les poussées, prévenir les rechutes, les complications et améliorer la qualité de vie.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Maladie de crohn
Source : Association François Aupetit, www.afa.asso.fr. Société nationale française de gastroentérologie (SNFGE), www.snfge.org. Pour en savoir plus : www.infomici.fr.