Maladie d'Alzheimer et démence : comment communiquer avec le malade ?
Sommaire

La validation, concrètement

Pour ce qui est de l’application au quotidien, la validation est d’abord un outil de plus dont le soignant (qu’il soit un professionnel ou un aidant proche) peut se servir. Au cours d’un soin, d’un repas ou d’une simple communication, la validation peut permettre de comprendre et d’apaiser.

Il existe un autre aspect de la validation : des séances de groupe, menées par un animateur formé à la technique. Ces séances sont divisées en périodes bien distinctes (l’ouverture de la séance, une discussion, un jeu, une pause…) et chaque malade va jouer un rôle adapté à ses compétences : le président, l’hôtesse, le maître du jeu… Ces séances permettent non seulement de se socialiser, mais aussi de retrouver une fonction au sein d’un groupe, et la fierté qui va avec.

Pour plus de renseignements, http://vfvalidation.fr/naomi-feil/.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Jean-Luc Lambeau, Infirmier en chef au service de psycho-gériatrie au Grand Hôpital de Charleroi (site Sainte-Thérèse).