Le malade et l'effet placebo

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 26 Décembre 2005 : 01h00
Les médecins s'en moquent souvent quand une personne leur dit « ce traitement m'a guérie ». Je n'y crois pas, répond le médecin, c'est l'effet placebo ! De quel effet s'agit-il vraiment ?
PUB

Le placebo est une substance qui ressemble à un médicament mais qui est neutre et n'a pas d'effet chimique propre. On pourrait prescrire comme placebo du sucre en poudre présenté sous forme de gélules ou des piqûres d'eau distillée ne contenant pas de produit actif. Ces « traitements » ont un effet de guérison et cela d'autant plus qu'ils sont présentés par un médecin convaincu de leur efficacité et pris par un malade en grande confiance. C'est l'effet placebo. Un traitement totalement inefficace sur le plan logique et scientifique peut donc quand même vous guérir. Il s'agit pourtant d'un médicament factice. Il est très puissant puisqu'il arrive à des scores de guérison ou d'amélioration des maladies de 33 à 37 % environ selon les problèmes. Et il existe aussi quand vous prenez un médicament réellement efficace. Car l'effet placebo participe aussi à l'action des « vrais » médicaments ! Cet effet placebo extrêmement intéressant fonctionne très certainement sur la base psychique. Mais de quelles manières ? On ne le sait pas vraiment, on ne fait que le constater.Cet effet ennuie pourtant les médecins des laboratoires. En effet lorsque vous testez un nouveau médicament, comment savoir s'il est réellement efficace ou s'il agit seulement par l'effet placebo ? Il suffit de comparer l'effet du médicament prétendument actif à celui d'un placebo. C'est ce que l'on appelle une étude en double aveugle. Ni le médecin, ni le malade ne savent si le médicament employé est le placebo ou le médicament présumé actif. Quand on dépouille les résultats, le nouveau médicament doit démontrer qu'il est plus efficace que le placebo. C'est la moindre des choses ! L'existence de cet effet montre l'importance de nos convictions, de notre mental, de notre psychisme dans la guérison. C'est pourquoi vous avez toujours intérêt à vous faire suivre par un médecin convaincu et convaincant, à qui vous faites totalement confiance. Ses traitements n'en seront que plus efficaces !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 26 Décembre 2005 : 01h00
PUB
PUB
A lire aussi
SchizophréniePublié le 06/09/2001 - 00h00

La schizophrénie est une maladie du cerveau. Ce n'est pas une maladie de l'âme, ni un manque de volonté, ni une double personnalité (maladie très rare à laquelle on a longtemps et faussement associé la schizophrénie), mais bien un "défaut" de certains circuits neuronaux du cerveau.

Le placebo est-il une tromperie ?Publié le 14/12/1999 - 00h00

Les placebos sont des " faux médicaments ", au sens où ils ne contiennent pas de produit actif. Mais leur efficacité psychologique est souvent importante, et ils réduisent par exemple de 30 % à 60 % l'intensité de la plupart des douleurs (dont les douleurs cancéreuses). Cette contradiction...

Quels sont les grands principes de l'homéopathie ?Publié le 14/01/2011 - 14h54

Honnie par certains, adulée par d'autres, l'homéopathie est probablement la médecine parallèle qui a fait couler le plus d'encre. Pourtant, ses détracteurs comme ses utilisateurs ne connaissent pas forcément ses principes. Voici quelques informations...

Plus d'articles