Mal aux jambes : tout ce qu'il ne faut pas faire

© Adobe Stock

Près de 18 millions de Français souffriraient de problèmes de circulation veineuse et 10 millions seraient atteints de varices. Si au début, les jambes sont douloureuses et semblent lourdes, au fur et à mesure la maladie s'installe. Zoom sur ce qu'il ne faut pas faire pour prévenir les jambes lourdes et les varices.

PUB

L’insuffisance veineusecorrespond à un mauvais retour veineux. Le sang circulant dans les veines des membres inférieurs présente des difficultés à remonter vers le cœur. Cette affection résulte le plus souvent d’une perte d’élasticité et de tonicité des veines, ainsi que d’un dysfonctionnement des valvules situées sur la paroi veineuse qui ont pour rôle d’empêcher le reflux, ou, en d’autres mots, d’aider le sang à remonter vers le cœur. En position debout, le sang doit lutter contre la pression de la pesanteur pour remonter des pieds jusqu’au cœur mais en cas de maladie veineuse, le sang stagne dans les veines des membres inférieurs.

PUB
PUB

Jambes lourdes : comment améliorer sa circulation veineuse ?

Il existe de nombreux facteurs favorisant la maladie veineuse. En les connaissance, vous pouvez protéger vos jambes. Voici ce qu'il ne faut pas faire :

  • Etre en position debout prolongée, comme celle imposée par certaines professions (activité de bureau, coiffeuses, serveuses, infirmières, vendeuses), mais aussi comme lorsque l'on fait ses courses ou du shopping.
  • Etre en position assise prolongée (travail de bureau, cinéma, spectacle, voyage aérien).
  • Etre en position assise avec les jambes croisées.
  • Etre en pantalon qui comprime les jambes.
  • Porter des talons trop hauts.
  • Avoir un travail nécessitant le port de charges lourdes.
  • Etre exposé de façon prolongée à la chaleur : soleil, mais aussi hammam, sauna.
  • Prendre des traitements hormonaux, comme les contraceptions orales, les pilules fortement dosées.
  • Avoir des traumatismes directs sur les veines des jambes, comme lors de certains sports (rugby, hockey).
  • Etre en position allongée prolongée, comme à la suite d'une intervention chirurgicale.

L'insuffisance veineuse, une maladie évolutive

Dès le début, il faut prendre soin de ses jambes et consulter pour bénéficier d'un traitement. Celui-ci calme la douleur, mais permet également d'entretenir la qualité et la tonicité des veines et de minimiser ainsi les risques de complications. Quelles sont-elles ? Jambes lourdes, oedèmes, varices, ulcères, phlébite. Mais la maladie veineuse, à tous les stades, a également des répercussions importantes sur la qualité de vie.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 03 Mars 2008 : 01h00
Mis à jour par Aurélie Blaize, journaliste santé le Mardi 31 Juillet 2018 : 10h02
Source : Insuffisance veineuse  : les situations à risque, Fédération française de cardiologie.
La rédaction vous recommande sur Amazon :