Mal de dos : vive le Yoga !

La lombalgie chronique fait souffrir beaucoup de personnes. Le Yoga vient de démontrer son aptitude à réduire ces douleurs chroniques de manière significative par rapport à des méthodes classiques. Une raison de plus pour bénéficier de cette approche naturelle.
PUB

Lombalgie chronique

La lombalgie chronique est une maladie fréquente qui touche de plus en plus de personnes : la sédentarité, la position assise prolongée, entraînent une diminution de la musculature du dos qui devient fragile face au port de charges lourdes occasionnelles. Elle concerne aussi ceux dont le travail est pénible du fait du port quotidien de charges lourdes.

Contre le mal de dos, ne plus rester immobilisé

L'entrée dans la maladie se fait classiquement par un l umbago, une douleur brutale du bas du dos au niveau des vertèbres lombaires, qui bloque toute possibilité de mouvement et pousse à s'immobiliser. Pendant longtemps, on a considéré que son traitement passait par le repos au lit et la prise d'anti-inflammatoires. Depuis, on s'est rendu compte que le repos au lit accélérait la fonte des muscles du dos et exposait davantage aux rechutes. C'est la raison pour laquelle on prescrit maintenant des antalgiques et des anti-inflammatoires à forte dose afin de permettre le maintien d'une activité physique de base, garante d'une meilleure réparation. Reste que dans de nombreux cas, la douleur devient chronique et se réveille pour un oui ou pour un non. Face à ces lombalgies chroniques, le traitement comporte des antalgiques à la demande et une rééducation par kinésithérapie visant à renforcer les muscles du dos. Si c'est souvent efficace, à condition de garder l'habitude de faire un minimum de gymnastique du dos, cela peut être aussi décevant, le patient étant régulièrement handicapé par sa douleur.

PUB
PUB
Publié le 27 Février 2006 | Mis à jour le 28 Décembre 2015
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Sherman KJ et al.
Voir + de sources
, " Comparing yoga, exercise, and self-care book for chronic low back pain. A randomised controlled trial', Ann Int Med 2005; 143:849-856.