Mal de ventre : reconnaître le syndrome de l'intestin irritable

© Istock
Le syndrome de l’intestin irritable est un dysfonctionnement de l’intestin relativement fréquent, surtout chez les femmes de 30 à 40 ans. S’il n’est pas grave pour la santé, il altère la qualité de vie de la personne. Mal de ventre, ballonnements, comment reconnaître le syndrome de l’intestin irritable ?
Publicité

Mal de ventre : un symptôme du syndrome de l’intestin irritable

La personne qui souffre du syndrome de l’intestin irritable ressent un mal de ventre, des crampes, des spasmes au niveau de l’abdomen. Ce mal de ventre se produit plus souvent après les repas, mais aussi au lever.

Ballonnements du ventre et syndrome de l’intestin irritable

Les ballonnements du ventre sont un symptôme fréquent du syndrome de l’intestin irritable. La personne ressent une tension au niveau de la paroi abdominale, a le ventre gonflé, ce qui rend difficile le port de pantalon ou de jupe serrés.

Publicité
Publicité

Troubles du transit intestinal et syndrome de l’intestin irritable

En cas de syndrome de l’intestin irritable, l’intestin se contracte à une fréquence inadaptée. Si la fréquence est trop rapide, la personne souffre de diarrhée et si la fréquence est trop lente, la personne souffre de constipation. Et il arrive qu’il y ait une alternance entre diarrhée et constipation. Pour pouvoir qualifier une pathologie de syndrome de l’intestin irritable, il faut observer ces symptômes pendant six mois au moins à raison d’un jour par semaine au minimum. Comme les causes de cette pathologie de la digestion sont mal identifiées, il est difficile de la soigner. On préconise cependant une adaptation du régime alimentaire et une meilleure gestion du stress.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Samedi 04 Août 2018 : 18h31
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :