Mal de gorge persistant : dans quel cas est-il un signe d'alerte du cancer du larynx ?

© Istock

Une étude britannique s'est penchée sur les symptômes à prendre en compte pour la détection du cancer du larynx. Les chercheurs ont démontré qu'une combinaison de symptômes associée à un mal de gorge augmentait le risque de cancer du larynx. 

PUB

Dans quel cas un mal de gorge peut mener à un diagnostic du cancer du larynx ? Une étude dirigée par l'Université d'Exeter au Royaume-Uni publiée le 28 janvier 2019 dans le British Journal of General Practice a permis d'identifier un ensemble de symptômes qui doit alerter pour la détection du cancer du larynx. Une étude antérieure menée par L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) avait déjà démontré que un enrouement de gorge persistant ou la présence d'une masse inexpliquée au niveau du cou devait faire penser à un cancer du larynx.

PUB
PUB

Mal de gorge persistant, maux d'oreilles, problème de déglutition...

La recherche dirigée par l'Université d'Exeter a montré qu'un mal de gorge persistant combiné à un essoufflement, des problèmes de déglutition ou des maux d'oreilles est un plus grand signe d'avertissement du cancer du larynx que l'enrouement seul. 

Plus précisément, cette étude menée auprès de plus de 800 patients ayant reçu un diagnostic de cancer du larynx a révélé un risque de cancer de plus de 5% associé à un mal de gorge persistant et à un de ces autres symptômes. En comparaison, le risque de cancer lié à un enrouement seul est de 2,7%. 

Le professeur Willie Hamilton de l'Université d'Exeter explique à EurekAlert! : "Cette recherche est importante. Fait crucial, l'enrouement suffisamment grave pour être signalé aux médecins généralistes justifie la tenue d'une enquête. De plus, notre recherche a démontré la gravité potentielle de certaines combinaisons de symptômes que l'on croyait auparavant à faible risque."

Cette étude vise à faciliter la détection précoce du cancer, ce qui est essentiel pour obtenir les meilleurs taux de survie et résultats pour la santé des patients. 

Plus de 3 000 cas de cancer de larynx par an

Chaque année en France, plus de 3000 personnes se voient diagnostiquer un cancer du larynx selon Santé publique France. Parmi eux, 85% sont des hommesLa consommation de tabac et d'alcool est fortement liée à cette maladie. 

Le docteur Elizabeth Shephard qui a dirigé cette étude a déclaré à EurekAlert! : "Il reste encore du chemin à parcourir et les résultats de cette étude soulignent vraiment la nécessité d'améliorer les recommandations actuelles pour tous les cancers de la tête et du cou."

Publié le 29 Janvier 2019
Auteur(s) : Mathilde Polivka, journaliste santé
PUB
PUB

Contenus sponsorisés