Les maisons de naissance arrivent en France

Elles étaient demandées par de nombreux couples attendant un enfant comme alternative à la traditionnelle maternité : neuf  maisons de naissance ouvriront bientôt leurs portes en France à titre expérimental,  à l’instar de celles qui existent déjà dans de nombreux pays (Allemagne, Belgique, Suisse, Etats- Unis…) où elles ont fait leurs preuves en termes de satisfaction, de coût, et avant tout de sécurité.

PUB

Qu’est-ce qu’une maison de naissance ?

Il s’agit d’un lieu d’accueil pour les femmes enceintes et leur famille dans la mesure où la grossesse, l’accouchement et le post-partum se déroulent en l’absence de pathologie. Ce sont les sages-femmes qui en assurent la responsabilité médicale, en toute autonomie et conformément à leurs compétences légales.

Les mamans ne sont pas hospitalisées et rentrent chez elles quelques heures après leur accouchement : c’est la sage-femme qui se déplace ensuite à leur domicile.

PUB
PUB

Pour garantir un haut niveau de sécurité et de protection pour la maman et le bébé en cas de détresse lors de l’accouchement, la maison de naissance reste bien sûr reliée au service d’obstétrique d’un établissement de santé à proximité afin de favoriser une collaboration efficace, notamment en cas de transfert.

Quel est le rôle des sages-femmes dans les maisons de naissance ?

A la différence d’une maternité, la maison de naissance repose sur un suivi personnalisé de la patiente, ce qui lui confère un caractère convivial et intime recherché par certaines familles qu’elles regrettent de ne pas trouver dans un service d’obstétrique classique.

Il s’agit d’un accompagnement global avant, pendant et après la naissance. Le jour de l’accouchement, la sage-femme connait ainsi parfaitement le dossier médical de sa patiente, ce qui représente une garantie supplémentaire de sécurité. Elle est également parfaitement informée de son projet de naissance, ses attentes ou ses craintes et peut ainsi l’accompagner de façon très personnalisée.

Publié par Isabelle Gayrard Auzet, Rédactrice en Chef le Jeudi 26 Novembre 2015 : 16h21
Mis à jour le Jeudi 26 Novembre 2015 : 17h16
Source : L’Ordre des sages-femmes
Journal Officiel, arrêté du 26 novembre 2015
PUB
PUB

Contenus sponsorisés