Lubrifiant lors des relations sexuelles, une utilisation plus répandue qu'on ne l'imagine...
Sommaire

L'utilisation des lubrifiants

On observe que 86 % des femmes appliquent ce lubrifiant quelques secondes avant le rapport sexuel ou pendant son déroulement. Seul un tout petit nombre de femmes sait que les lubrifiants de nouvelle génération peuvent, en gardant leur efficacité, s'appliquer bien avant, une heure avant ou même plus, facilitant ainsi la spontanéité sexuelle. Il n'est pas étonnant que 72 % des femmes affirment ne pouvoir utiliser de lubrifiant en toute discrétion. Elles se voient obligées de mettre leur partenaire au courant de cette utilisation.

Les défauts des lubrifiants

98 % des femmes se plaignent d'un effet trop important des lubrifiants. Elles ressentent une lubrification trop abondante, ce qui signifie peut-être qu'elles ont tendance à forcer la dose, craignant de ne pas être assez lubrifiées. Si elles font cette erreur, c'est qu'elles voient l'action lubrifiante cesser brusquement en cours de rapport sexuel. En effet, 93 % des femmes se plaignent de ressentir un assèchement brutal après quelques minutes d'efficacité. Les lubrifiants « longue durée » à dose bien adaptée seraient donc mieux adaptés pour celles qui sont gênées par ces défauts. Au total, il existe 30 % des femmes signalant une baisse de plaisir lors de l'utilisation de lubrifiant, diminution de plaisir probablement attribuable à la lubrification trop importante qui limite les frottements source de sensations voluptueuses, et aussi de manière apparemment contradictoire à la baisse brutale d'activité qui entraîne des frottements douloureux lors des va-et-vient. (Juste dose, juste durée.)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :