La liposuccion : une perte de poids définitive ?

© Istock

Une méthode radicale et immédiate pour se débarrasser des kilos superflus localisés est la liposuccion. Mais cette extraction mécanique de graisse sous cutanée est-elle vraiment définitive ? Autrement dit, quels sont les risques de reprendre des kilos après une liposuccion ?

PUB

Reprend-on du poids après une liposuccion ?

Selon cette étude brésilienne, les bénéfices de la liposuccion persistent, mais uniquement à condition de faire de l’exercice physique.

Les chercheurs ont suivi 36 femmes âgées de 20 à 35 ans ayant bénéficié d’une liposuccion pour perdre du poids, entre 300 g et 1,5 kg de graisse localisée sur l’abdomen.

Au moment de l’intervention, aucune d’entre elles ne pratiquait d’activité physique. Après l’opération, la moitié seulement de ces femmesont suivi un programme d’activité physique durant 4 mois.

On constate ainsi que 4 mois après la liposuccion, la moitié des femmes ont repris leur poids d’origine, avec une accumulation de graisse, non plus uniquement abdominale comme initialement, mais également viscérale, désignant une graisse localisée plus en profondeur. Or cette graisse viscérale est un des principaux facteurs du syndrome métabolique, exposant à un risque accru de maladies cardiovasculaires.

PUB
PUB

L’activité physique empêche la reprise de poids après une liposuccion

On remarque par ailleurs que les femmes qui n’ont pas repris de poids sont celles qui ont pratiqué de l’activité physique.

On retiendra de cette étude que l’activité physique a un véritable pouvoir préventif de la reprise de poids après une liposuccion. Et qu’il est préférable de s’adonner à une telle activité au risque de non seulement reprendre les kilos perdus grâce à l’intervention, mais aussi de reprendre à un endroit plus dangereux sur le plan cardiovasculaire (graisse viscérale).

Cette étude démontre que le résultat d’une liposuccion perdure, à la seule condition de faire de l’activité physique.

Publié le 28 Juin 2012 | Mis à jour le 28 Juin 2012
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Benatti F.
Voir + de sources
et al., J Clin Endocrinol Metab. 2012 Apr 26.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés