Un lieu pour soigner les jeunes mamans dépressives

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 16 Novembre 2009 : 01h00
Lorsque l'enfant naît, la maman peut parfois se trouver psychiquement très mal. Il existe dans ce cas des unités hospitalières qui recoivent et secourent les nouvelles mamans accompagnées de leur enfant. Le Dr Linda Morisseau (1) a accepté de nous parler de ces unités mère-bébé.
PUB

Une unité mère-bébé, c'est quoi exactement ?

C'est un lieu d'hospitalisation à temps plein dit " pédopsychiatrique " qui accueille une mère avec son enfant peu de temps après la naissance. Elles sont un recours d'une richesse extrêmement pertinente dans des situations très douloureuses.

En France, la première unité mère-bébé a ouvert à Créteil en 1976. Ces unités, nombreuses en Angleterre depuis de longues années, se sont développées progressivement en France.

PUB
PUB

Dans quelles situations a-t-on recours à une unité mère-bébé ?

Il faut des raisons graves pour hospitaliser une femme qui vient d'accoucher. Le plus souvent, il s'agit de dépression massive. Cette dépression est liée à la naissance du bébé qui la renvoie à ses vécus d'enfance. La jeune maman a souvent idéalisé l'arrivée du bébé et se sent souvent persécutée par ce bébé qui la sollicite bruyamment et semble dépendre complètement d'elle. Parfois, débordée par ses affects, elle ne se reconnaît pas comme mère de cet enfant et ne parvient pas à s'en occuper, lui prodiguant des soins totalement désorganisés.

D'autres femmes craignent de faire du mal à leur enfant, ce qui les maintient à distance ; d'autres encore s'épuisent en en faisant trop. Parfois le danger pour l'enfant ou la mère est au premier plan.

Les familles inquiètes du comportement de la jeune mère, ou les soignants, alertent les équipes de pédopsychiatrie. À ce moment, on peut, soit hospitaliser la jeune mère en service de psychiatrie adulte, la séparant de son enfant, soit la faire entrer dans une unité mère-enfant ce qui est possible dans un deuxième temps. L'hospitalisation en unité mère-enfant permet de préserver le lien maman-bébé.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 16 Novembre 2009 : 01h00
PUB
PUB
A lire aussi
Votre migraine persiste ? Consultez un service spécialiséPublié le 12/11/2010 - 10h07

Un bon nombre de migraineux traînent leur migraine de médecin en médecin, sans jamais être soulagés. En plus, ils se bourrent d’antalgiques et cela finit par ne plus marcher non plus. Alors c’est la dépression, l’arrêt de travail, l’abandon de carrière. Une histoire rare ? Pas tant...

La psychiatrie citoyenne pour retrouver notre dignitéPublié le 14/03/2011 - 13h27

Quand on voit les SDF être de plus en plus nombreux dans nos rues, nous sommes soulagés de savoir que des organismes comme les Resto du cœur, Emmaüs, Le Secours Catholique, Médecin du monde, etc., s’occupent d’eux. Restent les grands exclus, comme les patients souffrant de schizophrénie....

Plus d'articles