L’homéopathie et les femmes
Sommaire

A l’âge adulte : Tout est permis

C’est l’âge de tous les “possibles“ : expériences sexuelles, vie de couple, grossesse. On le sait peu mais l’homéopathie concerne tous les maux de la sphère gynécologique. Qu’il s’agisse du traitement d’un syndrome prémenstruel, d’une salpingite, d’une question de sexualité.
Le syndrome prémenstruel : il se traduit par un ensemble de symptômes désagréables quelques jours avant ses règles : poitrine sensible, ventre qui gonfle, envie de sucre irrépressible, irritabilité… "L’homéopathie permet d’agir globalement sur le déséquilibre hormonal qui génère souvent ces phénomènes, précise le Dr Charvet. Résultat après le traitement : je constate une amélioration, voire une disparition, de ces symptômes." 
Dans le cas d’une infection sexuellement transmissible, cette thérapeutique de terrain ne remplace absolument pas un traitement conventionnel : "L’homéopathie se situe alors comme un traitement complémentaire. Elle me permet aussi d’endiguer les récidives, notamment pour des infections de type herpès ou des cystites d’origine infectieuse." 
Et lors des rapports sexuels ? Des douleurs pelviennes ou vaginales peuvent gâcher le plaisir. Et, là encore, l’homéopathie peut faire partie des solutions thérapeutiques.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :