Lessives au naturel, quelles options ?

© Adobe Stock

Les lessives naturelles sont les stars aujourd'hui. Entre l'augmentation exponentielle du nombre d'allergiques et la recherche de simplicité, voire de décroissance, que beaucoup partagent aujourd'hui, sans parler simplement de la diminution du pouvoir d'achat, elles sont en effet triplement tendance !

Mais que sont les lessives naturelles, et comment s'en servir ?

PUB

Lessives au naturel, de quoi parle-t-on ?

Le terme de lessives naturelles, ou au naturel, n'a qu'une signification usuelle. On l'utilise pour désigner toutes les alternatives aux lessives industrielles. Celles-ci ont plusieurs désavantages :

  • Elles coûtent cher.
  • Elles contiennent souvent des produits allergisants, ou qui peuvent nuire aux peaux sensibles.
  • Elles entraînent une pollution importante de nos cours d'eau et nappes phréatiques.

Les noix de lavage, stars de la lessive naturelle !

Les noix de lavage ? Sur le papier, elles ont tout pour plaire.

PUB
PUB

Ces noix, de la taille d'une phalange à peu près, sont le fruit d'un arbre appelé Sapindus mukorossi, et viennent le plus souvent d'Inde. Elles contiennent naturellement une grande quantité de saponine, substance qui mousse et nettoie. Ajoutées au linge dans la machine à laver (entre quatre et huit noix par machine selon la dureté de l'eau, dans une pochette ou un bas noué), elles le lavent aussi bien qu'une lessive, selon leurs fans.

Le mieux, c'est qu'elles peuvent être réutilisées. En conséquence, un sac de noix de lavage, qui se vend normalement entre 15 et 20 €, permet de faire des lessives pendant plusieurs mois… En termes de coût, même si l'investissement de base est supérieur au prix d'un paquet de lessive "normale", on s'y retrouve rapidement !

Quelques inconvénients… et leurs solutions :

  • L'odeur des noix de lavage n'est pas appréciée par tout le monde. Ajouter quelques gouttes d'huile essentielle de lavande, citron ou autre apporte une note plus fraîche.
  • Les noix de lavage ne blanchissent pas très bien le linge. Il est donc intéressant d'utiliser un détachant (écologique !) en complément.
Publié le 24 Avril 2013 | Mis à jour le 10 Mars 2016
Auteurs : Marion Garteiser, journaliste santé