Les principaux symptômes de la myasthénie

© Istock
La myasthénie est une maladie auto-immune chronique, qui se traduit par une grande fatigue et une baisse du tonus musculaire, tonus que la personne récupère au repos. Qu’est-ce que la myasthénie auto-immune ? Quels en sont les symptômes ?
Publicité

La myasthénie auto-immune : de quoi s’agit-il ?

La myasthénie est une maladie auto-immune caractérisée par une faiblesse et une fatigue musculaire anormalement rapides lors de l’effort. Elle est due à une mauvaise transmission entre nerfs et muscles, en raison d’une déficience du système immunitaire. La conséquence est une difficulté des muscles à se contracter. Cette maladie se manifeste par poussées et peut entraver la mobilité de la personne.

Publicité
Publicité

Les symptômes de la myasthénie

La maladie auto-immune qu’est la myasthénie revêt divers symptômes caractéristiques. Dans un cas sur deux, le premier symptôme est oculaire : la paupière supérieure tombe (on parle de ptosis), les objets apparaissent dédoublés dans le champ de vision (diplopie). Puis on note une atteinte des autres muscles du visage : difficulté à mâcher, à sourire, à parler ou à déglutir. Cette faiblesse musculaire, aggravée par l’effort et améliorée par le repos, se manifeste aussi dans les membres (marche difficile, pénibilité à attraper les objets au-dessus de soi). Au fil du temps, des douleurs peuvent se manifester. Dans les cas les plus graves, la baisse de tonus musculaire va crescendo et on ne constate plus de récupération du tonus musculaire au repos. Cela peut alors conduire la personne en position de détresse respiratoire. Si cette maladie ne se guérit pas, un traitement adapté permet d’en soulager grandement les symptômes et d’en ralentir l’évolution.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mercredi 23 Mai 2018 : 10h30
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :