Les maladies du foie provoquées par l'alcool

© Istock

Parmi les complications de l’abus d’alcool, les maladies du foie sont les plus fréquentes. Fatigue et douleurs au foie peuvent témoigner d’une maladie provoquée par l’alcool. On fait le point.

Publicité

Foie : les dangers de l’alcool

Le foie est le principal organe assurant la transformation de l’éthanol contenu dans les boissons alcoolisées. En effet, la très grande majorité de l’alcool qui passe dans la circulation sanguine est éliminée par le foie. Mais cet organe n’est capable de chasser que de faibles quantités. De plus, le procédé d’élimination conduit à la production de substances toxiques qui peuvent favoriser la survenue de certaines maladies. En cas de fatigue et de douleurs hépatiques, il est essentiel de cesser toute consommation d’alcool et de boire des quantités d’eau suffisantes pour purifier le foie. Un régime alimentaire adapté doit également être mis en place.

Publicité
Publicité

Alcool et maladies du foie

Une consommation chronique d’alcool peut entraîner des perturbations importantes au niveau du foie. La première est la stéatose, c’est-à-dire un dépôt de graisses dans les cellules hépatiques. Une inflammation peut ensuite apparaître et provoquer une nécrose de ces cellules. Un tissu cicatriciel appelé fibrose se forme. Dans les cas où cette fibrose s’aggrave, elle modifie intégralement le tissu du foie qui devient tout dur : il s’agit d’une cirrhose. Enfin, une hépatite alcoolique aigüe survient chez une personne sur cinq ayant une cirrhose due à l’alcool. L’inflammation se poursuit ici malgré l’arrêt d’alcool, avec des lésions irréversibles.

Publié par La Rédaction E-Santé le Samedi 18 Août 2018 : 18h31
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :