Les Français veulent augmenter le prix de l’alcool

Publié le 15 Juin 2018 par Aline Garcin, journaliste santé
Pour réduire la survenue des maladies induites par l'alcool, beaucoup de Français sont favorables à une hausse de prix sur la boisson, selon un sondage publié par la Ligue contre le cancer. 
PUB
© Istock

Dans un sondage publié le 14 juin par la Ligue contre le cancer, plus de 54% des sondés se sont prononcés en faveur d'une augmentation du prix des produits contenant de l'alcool. L'objectif était d'évaluer l'état de connaissance des Français sur les risques liés à l'alcool et leur perception des mesures qui pourraient permettre de réduire sa consommation dans le pays. La boisson étant le deuxième facteur de risque de cancer.

Le sondage a prouvé la bonne volonté des Français en la matière :

PUB
PUB
  • 9 sur 10 sont favorables à une meilleure prévention des risques  de l'alcool chez les jeunes.
  • 7 sur 10 sont favorables à une interdiction totale de la publicité sur les produits alcoolisés.
  • 8 sur 10 aimeraient la mise en place d'un étiquetage spécifique sur les boissons alcoolisées.

Mais aussi leur sous-estimation des risques réels de l'alcool :

  • 54% n'ont pas l'impression de prendre de risques en buvant de l'alcool. 
  • Seul un tiers sait que la boisson est un facteur de risque confirmé pour le cancer du foie.
  • 53% ne savent pas qu'une consommation d'alcool, même modérée, peut être une cause de cancer du sein.
  • 23% l'identifient comme le deuxième facteur de risque du cancer après le tabac.

Vers une taxation en fonction du gramme d'alcool contenu dans les produits ?

La France n'applique pas les prix les plus hauts sur l'alcool. Au niveau européen, ce sont l'Islande, la Norvège et la Turquie qui figurent dans le haut du tableau. Depuis le 1er mai 2018, l'Ecosse a quant à elle instauré un prix minimum sur l'alcool. La Ligue contre le cancer appelle le gouvernement français à une taxation au gramme d'alcool sur les produits en contenant, l'interdiction totale de la publicité des produits alcoolisés, internet compris, et un étiquetage spécifique sur les risques liés à la consommation d'alcool sur tous les produits alcoolisés.

Outre le cancer, l'alcool est rendu responsable de la survenue de plusieurs autres maladies : cardiovasculaires, digestives et même neurologiques. 

Source : "Une forte majorité des Français en faveur des mesures efficaces pour réduire la consommation d’alcool", La Ligue contre le cancer, 14 juin 2018.
PUB

A lire aussi

Alcool : 9 médecins plaident pour un prix plancher

Les Européens sont conscients des dangers de l'alcool, mais n'en tirent pas toujours les conséquences

Alcopops ou premix : nouveaux risques pour les jeunes

Alcool : responsable de 7% des décès en France

Alimentation et prévention cancer : vérités et idées fausses

Cancer du pancréas : comment s'en protéger

Plus d'articles