Les dangers de l'huile essentielle de ravintsara

© Istock
L’huile essentielle de ravintsara est une des huiles essentielles majeures de l’aromathérapie. En effet, dans cette médecine douce, elle occupe une place de choix, car, avec le ravintsara, les dangers sont minimes alors que ses propriétés sont nombreuses.
Publicité

Huile essentielle de ravintsara

L’huile essentielle (HE) de ravintsara (à ne pas confondre avec le ravensara) est issue des feuilles du camphrier du Japon. Pour être sûr qu’il s’agit de la bonne HE, celle-ci doit contenir la mention Cinnamomum camphora CT 1,8-cinéole. Dans ces cas-là, cette huile essentielle aura toutes les qualités requises : antivirale, stimulante du système immunitaire, neurotonique et expectorante. Elle s’utilise aussi bien par voie interne (une goutte dans une cuillerée de miel par exemple) et externe (une goutte sur le poignet) que par diffusion atmosphérique.

Publicité
Publicité

Huile essentielle de ravintsara : dangers potentiels

L’huile essentielle de ravintsara est surtout connue pour sa facilité d’emploi. En effet, contrairement à de nombreuses autres huiles essentielles, elle peut s’utiliser chez les enfants de moins de 6 ans dans la mesure où ils ont plus de trois mois. De même, les femmes enceintes peuvent l’utiliser si elles ont dépassé le premier trimestre de grossesse. C’est donc une HE sans véritable danger. Néanmoins, il convient de prendre ses précautions et d’éviter son usage de façon prolongée et excessive, car, appliquée pure, elle peut entraîner une réaction allergique. Toutefois, les risques sont minimisés si vous optez pour une HE de ravintsara bio.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 21 Juin 2018 : 14h01