Les 5 conseils pour lutter contre l'implantation du moustique-tigre
Sommaire

Nettoyer gouttières et regards d'évacuation

Dans la même veine, il est conseillé d'apporter une attention particulière aux gouttières, rigoles et regards d'évacuation. Ceux-ci peuvent s'obstruer à cause de différents déchets. L'eau s'accumule alors, offrant un lieu de ponte idéal aux moustiques-tigres : à l'abri de toute action humaine, ces zones se rempliront d'eau à la moindre averse. Curer ces espaces et les nettoyer avec soin est donc essentiel.

Signaler sa présence aux autorités

Enfin, le moustique-tigre fait l'objet d'une surveillance particulière, car il est potentiellement vecteur de plusieurs maladies virales. Pour cela, le signalement des habitants est demandé, via le portail de signalement du moustique-tigre, qui surveille l'évolution de la bête. Depuis 2006, un plan anti-dissémination est également en place.

L'insecte a été repéré dans 42 départements. Mais "même s'il n'est repéré qu'à un endroit, le ministère place tout le département en niveau 1 du plan anti-dissémination", indique Didier Moulis. Un choix qui ne doit rien au hasard.

Si un cas de dengue, de chikungunya ou de Zika est diagnostiqué dans un département, et que le moustique-tigre y a été repéré, "on organise un traitement de la zone pour tuer les insectes qui pourraient transmettre la maladie à d'autres personnes du quartier", explique le spécialiste.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Prévention de l'implantation du moustique-tigre en habitat individuel, moustiquetigre.org
Comment éviter le développement du moustique-tigre ?, moustiquetigre.org
Les différentes espèces de moustique, EID Méditerranée