Légumes secs : pourquoi vous devez en consommer régulièrement

© Fotolia

Pour toutes sortes de raisons, les légumes secs sont assez peu consommés, alors qu’ils ont donné lieu à des plats emblématiques de la cuisine régionale. Ils sont injustement victimes de nombreux a priori. On fait le point sur leurs bienfaits.

PUB

Légumes secs : de bons glucides et des fibres

Que ce soient les haricots en grains (haricots blancs, rouges et flageolets), les lentilles, les fèves, les pois chiches ou les pois cassés, tous les légumes secs ont une composition nutritionnelle assez proche.

Une fois cuits, les légumes secs contiennent de 15 à 20 % de glucides complexes. Ceux-ci mettent un certain temps à délivrer leur énergie d’autant plus qu’ils sont accompagnés de fibres bénéfiques (4 à 5 %).

PUB
PUB

Ce qui est une très bonne chose : il est impensable d’avoir une fringale lorsque vous avez eu au menu une salade de lentilles ou des flageolets qui accompagnaient votre tranche de gigot !

Légumes secs : beaucoup de sels minéraux

Tous les légumes secs renferment beaucoup de sels minéraux.

Potassium (250 à 400 mg pour 100 g), magnésium (30 à 60 mg), phosphore (100 à 200 mg), fer (2 à 3 mg), calcium (20 à 60 mg), tous les principaux sont là, accompagnés de tous les oligo-éléments.

Les quantités varient selon chaque variété mais elles restent très intéressantes et bien supérieures à ce que l’on trouve dans les légumes frais.

C’est pourquoi les légumes secs sont très utiles pour recharger vos batteries minérales, surtout en magnésium dont vous manquez souvent.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 26 Février 2015 : 10h52
Mis à jour le Mardi 16 Mai 2017 : 17h00