Légumes et enfants, mode d'emploi

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 17 Mars 2008 : 01h00
"J'en veux pas, c'est pas bon !" Le refrain est connu et souvent entendu à l'arrivée à table de brocolis, épinards ou chicons. Il y a des raisons pour lesquelles les enfants ne veulent pas manger de légumes. Mais il y a des raisons, tout aussi importantes, pour lesquelles il faut les surmonter.
PUB

Chiffres à l'appui

Selon le Ministère de la Santé, en 1986, 77% des jeunes Belges consommaient des légumes tous les jours. En 2002, ce chiffre était tombé à 68%. Et selon une étude française effectuée cette année, seuls 56% des petits Français mangent un légume chaque jour. Des chiffres plutôt inquiétants, alors que l'on connaît les effets protecteurs de la consommation régulière de légumes contre différentes maladies, à commencer par tous les cancers mais pas seulement : diabète, obésité et maladies cardiovasculaires sont aussi influencés de manière positive par les fibres, vitamines et antioxydants (entre autres) contenus dans les légumes.

PUB
PUB

Et comment on s'y prend ?

C'est bien joli, les statistiques. Mais comment s'y prennent les parents, affolés dans leur cuisine ? Quelques conseils concrets peuvent vous aider.- Ne vous découragez pas. Les enfants refusent souvent a priori les aliments, mais s'ils le voient réapparaître régulièrement, ils finissent par l'apprécier. Alors si un "non" est la première réaction, n'en déduisez surtout pas qu'il ne faut plus essayer.- Faites attention à la cuisson des légumes. Trop cuits, ils deviennent mous, voire écoeurants. Ils peuvent aussi avoir un goût amer. Donc n'hésitez pas à servir les légumes al dente. Cela préservera aussi les couleurs attractives et les vitamines ! - Dosez bien les légumes : une grande quantité sera moins appétissante. Mieux vaut en mettre peu, coupés en petits morceaux pour être attractifs. - N'en faites pas trop pour féliciter vos enfants quand ils ont fini leurs légumes. Manger n'est pas une corvée, et ne mérite donc pas récompense ! En revanche, vous pouvez les complimenter sur le fait que l'ambiance du repas a été agréable, et que le calme a régné.- Le dernier conseil est plus difficile à mettre en oeuvre, mais néanmoins indispensable : donnez le bon exemple à vos enfants ! Consommez des légumes très souvent, éventuellement en dehors des repas. Sans en faire un exploit : l'enfant doit comprendre que deux ou trois portions de légumes par jour, c'est une alimentation normale.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 17 Mars 2008 : 01h00
Source : Communiqué de presse Flandria Site internet www.mangerbouger.be
PUB
PUB
PUB
A lire aussi
Protéger son coeur en mangeantPublié le 27/05/2002 - 00h00

Notre société souffre de ses excès alimentaires : trop, trop salé et trop gras débouche sur diabète, obésité et pathologies vasculaires. Manger peu, équilibré et sain, tel est le credo de ceux qui ignorent tout des maladies cardiovasculaires. Alain Hagège, cardiologue, nous donne quelques...

Pour mieux manger... mangeons ensemblePublié le 24/09/2007 - 00h00

À l'heure du prêt-à-manger et des horaires surchargés, s'alimenter sainement n'est déjà pas chose facile. Si l'exercice semble relever de l'exploit, la voie de la réussite reposerait sur un rituel à revaloriser : le repas en famille.

7 techniques pour ne plus grignoterPublié le 10/07/2018 - 15h47

Une fringale, une contrariété, un coup de stress… Les raisons qui nous poussent à grignoter sont nombreuses. Mieux vaut éviter de faire main basse sur la moindre friandise, si l'on tient à sa ligne et à sa santé. Comment lutter ? On fait le point avec le Dr Nathalie Sprung,...

Plus d'articles