Le rein de cette femme descend dans son bassin dès qu’elle se lève

© Autre

Après six ans sans réponse, une jeune femme a reçu un diagnostic étonnant : ses douleurs abdominales étaient dues à son rein, qui "tombait" dans son pelvis à chaque fois qu'elle se levait.

PUB

Six ans de souffrance sans réponse, cela peut paraître interminable. Pour cette Américaine, la surprise a sans doute succédé à la douleur. Ses douleurs abdominales étaient dues à une migration de son rein droit, expliquent deux médecins de l'Hôpital Henry-Ford de Detroit (Etats-Unis) dans le BMJ Case Reports.

A seulement 28 ans, la patiente qui fait l'objet de cette publication a souffert de longues années. Par intermittence, elle avait des douleurs du côté droit de son ventre, surtout debout, et avait l'impression qu'une balle roulait dans son abdomen.

PUB
PUB

Bien qu'elle ait consulté de nombreux médecins, aucun diagnostic n'a pu être posé. Jusqu'à sa visite dans le service des Drs Akshay Sood et Craig Rogers. Interloqués par ces symptômes, les spécialistes de l'urologie réalisent une analyse de son système rénal.

20 % des femmes en souffriraient

L'origine des douleurs apparaît alors de manière évidente. Par rapport à la position couchée, le rein droit descend de 6 cm quand la femme est debout. Au lieu de rester au niveau des côtes, l'organe se situe alors dans le pelvis.

Ce trouble a un nom : la néphroptose – que les anglophones surnomment floating kidney (le rein flottant). Ce terme désigne une mobilité anormale de l'organe liée à un relâchement des tissus qui le soutiennent.

Dans ce cas précis, l'absence de tissus adipeux autour des reins aurait provoqué cela. En temps normal, la graisse permet de retenir les organes à leur place. Mais les femmes très minces peuvent en manque, ce qui donne lieu à cette migration.

"On estime que 20 % des femmes qui réalisent une imagerie dynamique ont une néphroptose, écrivent les urologues. Mais la plupart ne souffrent pas de symptômes." Pour soulager, l'équipe a eu recours à une chirurgie robot-assistée. Une néphropexie – chirurgie qui consiste à "fixer" le rein dans la fosse lombaire – a été réalisée.

Ce traitement a suffi à soulager les symptômes. Un mois après l'intervention, la jeune femme disait déjà se sentir mieux.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés