LDL- cholestérol [HDL - cholestérol]

L'élévation du taux de LDL-cholestérol est un facteur de risque majeur de maladie cardio-vasculaire, notamment de maladie coronarienne.

Comment est interprété le résultat ?

L'élévation du taux de LDL-cholestérol est un facteur de risque majeur de maladie cardio-vasculaire, notamment de maladie coronarienne.

Une alimentation riche en graisses favorise l'augmentation du taux de cholestérol total, notamment de LDL-cholestérol dans le sang. Au-delà d'un certain seuil (variant en fonction du nombre de facteurs de risque cardio-vasculaires que présente un individu), un traitement hypocholestérolémiant est indiqué.

Le dosage du LDL-cholestérol est aussi utilisé pour suivre l'efficacité des mesures thérapeutiques adoptées : régime alimentaire et/ou traitement médicamenteux), avec pour objectif, la normalisation de ce taux.

Une diminution du HDL-cholestérol est aussi considérée comme un facteur de risque de maladies cardio-vasculaires et est souvent présent au cours de certaines maladies comme le diabète sucré et chez les obèses.

A l'inverse, une élévation de ce taux semble protéger des maladies cardio-vasculaires.

Quelles sont les valeurs normales ?

Elles peuvent varier légèrement d'un laboratoire à l'autre. A titre indicatif :

  • Cholestérol HDL : 0,9 à 2 mmol/l soit 0,35 à 0,75 g/l. 

    Chez l'adulte, les valeurs sont systématiquement plus élevées chez les femmes que chez les hommes.

  • Cholestérol LDL : 2,6 à 4,2 mmol/l soit 1 à 1,6 g/l.Le HDL cholestérol est dosé dans le sang. 

    Le taux de LDL est calculé, grâce à une formule nommée formule de Friedewald, à partir des concentrations sanguines de cholestérol total, de HDL-cholestérol et de triglycérides.

A quoi sert cette analyse ?

Le cholestérol est un des principaux lipides (graisses) de l'organisme, essentiellement fabriqué par le foie.

Dans le sang, on distingue :

  • le cholestérol lié à des lipoprotéines nommées HDL (high density lipoproteins)
    • le cholestérol lié aux LDL (low density lipoproteins). Ces analyses sont demandées dans une démarche de prévention des maladies cardio-vasculaires.

Elles permettent de préciser le diagnostic des "dyslipidémies" (anomalies des taux de lipides sanguins) et sont utiles au suivi des traitements qui visent à normaliser la cholestérolémie.

La décision d'un traitement hypocholestérolémiant est aujourd'hui essentiellement fondée sur le taux de LDL-cholestérol.

Quelles sont les précautions particulières à prendre ?

Il est impératif d'effectuer le prélèvement après 12 heures de jeun, en période d'alimentation habituelle, à distance d'une grossesse, d'une maladie aiguë (notamment une infection ou un accident cardiaque) et en dehors de toute médication récente.

Penser à signaler d'éventuels traitements en cours car certains médicaments peuvent modifier les concentration de HDL-cholestérol et de LDL-cholestérol dans le sang, notamment l'insuline, la vitamine C, les anti-épileptiques, les œstro-progestatifs (contraception) et les médicaments hypolipémiants.

Guide: 

Source :