Laxatifs : ces risques que vous ignorez
Publié le 31 Mai 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Validé par : Dr Daniel Scimeca, Médecin généraliste homéopathe

Les laxatifs peuvent retarder le diagnostic du cancer

Laxatifs : ces risques que vous ignorez© Istock

Il existe aujourd'hui des laxatifs plus doux qui n’abîment pas l'appareil digestif. On peut citer les laxatifs de ballast comme les mucilages. Ils sont constitués de fibres qui vont se charger d'eau pour faciliter l'évacuation des selles. Il y a aussi ceux àbase de sucres, essentiellement le lactulose. “Ces derniers sont bien, mais de plus en plus de patients s'en plaignent. Ils provoquent, en effet, beaucoup de gaz”, ajoute le Dr Daniel Scimeca.

PUB
PUB

Toutefois, s'ils sont moins mauvais pour l'organisme, la prise régulière de ces médicaments reste problématique. “L'inconvénient de prendre des laxatifs est qu'on ne se pose pas la question : pourquoi je suis constipé ? C'est problématique de ne pas se pencher sur les causes d'un mauvais transit”, explique le spécialiste.

La constipation est, en effet, un des signes du cancer colorectal. Traiter le symptôme plutôt que s'interroger sur la cause de celui-ci peut ainsi retarder le dépistage et le diagnostic de la maladie. Or un dépistage précoce est vital. “Le cancer colorectal est le seul cancer 100% évitable, si on le détecte tôt” précise le médecin.

Le docteur ajoute : “Le retard de diagnostic du cancer colorectal peut être la conséquence d'une prise importante de laxatifs pour constipation. Les autres maladies inflammatoires chroniques de l'intestin comme la maladie de Crohn se manifestent plutôt par des diarrhées”.

La rédaction vous recommande sur Amazon :