La pyélonéphrite : définition, symptômes et complications
Sommaire

Comment prendre en charge une pyélonéphrite ?

La prise en charge de la pyélonéphrite est une urgence médicale. L’hospitalisation n’est pas forcément nécessaire mais préférable dans certains cas, lorsque l’état général est altéré ou la fièvre très élevée.

Un prélèvement des urines doit être réalisé, dans un premier temps, pour identifier la bactérie en cause et confirmer le diagnostic. Les résultats de l’antibiogramme permettront de bien adapter le traitement antibiotique. Une échographie rénale est nécessaire pour visualiser l’éventuelle présence d’abcès au niveau des reins. Enfin, un bilan biologique permet de se faire une idée sut la sévérité de l’infection en montrant une élévation de la C réactive protéine, de la vitesse de sédimentation et des globules blancs.

Une fois les examens réalisés, une antibiothérapie empirique sera mise en route dans un premier temps puis adaptée à l’antibiogramme. Il peut être parfois nécessaire d’administrer les antibiotiques par voie intra-veineuse. L’amélioration peut être rapidement obtenue lorsque l’antibiothérapie est adaptée mais la fatigue peut persister plusieurs semaines. Les antibiotiques doivent être poursuivis pendant une durée d’au moins 10 à 15 jours. Un examen cyto-bactériologique des urines, de contrôle, est nécessaire 48 heures après l’arrêt des antibiotiques.

Une bonne hygiène de vie est nécessaire pour éviter les récidives, avec notamment une hydratation quotidienne suffisante (1,5 à 2 litres par jour).

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.