Kinésiologie : quels maux soulage-t-elle ?

Mal au dos chronique, tendinite à répétition, burn-out, phobies… la kinésiologie propose de soulager ces maux. Cette méthode, encore peu connue du grand public, travaille sur les mémoires du corps grâce au test musculaire, elle dénoue les blocages physiques et émotionnels.
© Istock
Sommaire

Kinésiologie : qu’est-ce que c’est ?

La kinésiologie appliquée est née dans les années 60 aux États-Unis. Issue de la chiropractie, cette méthode s’appuie également sur la médecine traditionnelle chinoise, l’anatomie, les neurosciences ou encore la neurophysiologie

La praticienne en kinésiologie Julie Guérin explique “ la kinésiologie a pour but d’amener un équilibre entre le corps et l’esprit, une libération du stress et des maux du quotidien”. Cette méthode s’appuie sur une connaissance de l’être humain et une prise en compte de sa globalité. C’est-à-dire aussi bien les aspects physiologiques que psychologiques.

La spécialiste précise “Le corps n’oublie pas, il a une mémoire. Notre mental a pour mission de nous protéger face à nos traumatismes. De son côté, le corps lui les entasse. Ce qui entraîne par la suite des blocages sur nos corps, nos émotions, nos esprits, des blocages dans nos vies… ”. 

Pour parvenir à trouver ces blocages douloureux, les kinésiologues ont pour principal outil le test musculaire. Il permet de “créer un dialogue avec le corps”. Le praticien procède à l'évaluation du tonus d’un muscle en appliquant une faible pression à la contraction, tout en y opposant un facteur de stress. Il peut s’agir d’une émotion, une position corporelle, un mouvement...

Une méthode d’accompagnement, pas de soins

Si certains professionnels de la santé s’intéressent à la kinésiologie - comme les kinésithérapeutes ou les ostéopathes - la méthode n’est pas reconnue par l’OMS ou encore l'Ordre des Médecins. D’ailleurs, Julie Guérin confirme “avec la kinésiologie, on ne soigne pas la pathologie de la personne souffrante. On l’accompagne vers un mieux-être, un équilibre au quotidien. Les séances peuvent se faire en parallèle d’un parcours de soin afin de réduire les souffrances ou les angoisses qui accompagnent une maladie, mais pas le suppléer”.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci à Julie Guérin pour son aide.
La rédaction vous recommande sur Amazon :