Une journée nationale dédiée aux MICI

Mal connues, les maladies inflammatoires chroniques intestinales, ou MICI, touchent pourtant 200.000 Français. Il faut dire que maladie de Crohn ou la recto-colite hémorragique par exemple, peuvent toucher des zones corporelles intimes, les rendant taboues.

Il faut cependant savoir que la fréquence de MICI a carrément doublé au cours des 10 dernières années. On constate également que ces maladies concernent des sujets de plus en plus jeunes. Autrefois elles étaient essentiellement diagnostiquées chez des adultes de 20-35 ans. Aujourd’hui, les ados de 13-20 ans sont de plus en plus concernés. Sur les 4.000 à 5.000 nouvelles personnes atteintes chaque année, 15% sont des cas pédiatriques, précise l’Association François Aupetit, organisateur de la 5e édition de la Journée nationale des MICI, qui se déroulera demain samedi 9 octobre 2010.

L’objectif de cette campagne vise à « lever le voile sur le poids du handicap médical et social des MICI, vécu trop souvent dans le secret ». Or la souffrance est à la fois physique et morale.

Pour en savoir plus : www.afa.asso.fr

A savoir : les personnes atteintes de MICI doivent se soumettre à un suivi régulier par coloscopie, en raison d’un risque accru de cancer colorectal (2% après 10 ans d’évolution de la maladie, 8% après 20 ans et 18% après 30 ans).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué de presse de l’Association François Aupetit (AFA), 1er octobre 2010.