Journée mondiale contre le Sida : plaidoyer pour les femmes

© Istock

Outre le bilan chiffré de l’épidémie et l’urgence d’améliorer l’accessibilité au traitement et au dépistage, une alerte est lancée à destination des femmes, elles aussi fortement concernées par le VIH.

PUB

Les femmes et le sida

En France, l’épidémie de sida touche toujours majoritairement des hommes et des homosexuels, contrairement à la situation en Afrique subsaharienne où 58% des personnes infectées sont des femmes. Cela dit en France, les femmes sont loin d’être épargnées : 500.000 femmes séropositives vivent dans notre pays, avec chaque année un tiers des nouvelles contaminations qui touche des femmes. Et la situation se dégrade : 43% des nouvelles contaminations concernaient des femmes en 2013, contre 31% en 2002 (Institut de veille sanitaire).

Outre les femmes nées à l’étranger qui découvrent leur séropositivité en France (1.980 sur les 6.372 cas répertoriés), les prostituées et les toxicomanes, de plus en plus de femmes de plus de 50 ans sont diagnostiquées séropositives tardivement, ce qui n’est pas sans conséquence.

PUB
PUB

Or selon Onusida, « les femmes ont au moins deux fois plus de risques d'être contaminées par un homme que l'inverse ». De plus, lesfemmes séropositivessont plus sensibles à la contamination par les papillomavirus, des infections sexuellement transmissibles à l’origine de la majorité des cancers du col de l’utérus. Enfin, chez elles, les traitements antirétroviraux entraînent davantage d’effets secondaires affectant la qualité de vie (masculinisation, vieillissement accéléré).

En plus d’inciter cette population féminine à se faire dépister afin qu’elles puissent bénéficier tôt d’un traitement, il est nécessaire de développer une prise en charge spécifique à leur intention.

Les chiffres du sida (Onusida)

Depuis le début de l’épidémie, 78 millions de personnes ont été infectées par le VIH et 39 millions de personnes sont décédées de maladies liées au sida.

En 2013, 35 millions de personnes vivaient avec le VIH, 12,9 millions seulement avaient accès au traitement par trithérapie antirétrovirale et 1,5 million sont décédées du sida.

Les nouvelles infections sont en baisse

Depuis 2001, les nouvelles infections à VIH ont chuté de 38% (2,1 millions de personnes nouvellement infectées en 2013 contre 3,4 millions en 2001) et de 58% chez les enfants (2.40 000 enfants nouvellement infectés en 2013 contre 580 000 en 2001).

Les décès sont en baisse

Depuis le pic de 2005, les décès liés au sida ont chuté de 35% (1,5 million de personnes décédées en 2013 contre 2,4 millions en 2005).

Publié le 01 Décembre 2014 | Mis à jour le 01 Décembre 2014
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Onusida, http://www.
Voir + de sources
unaids.org/sites/default/files/media_asset/20140716_FactSheet_fr_0.pdf« 10 femmes contre le sida », Editions Autrement, préface du Pr Jean-Louis Touraine. Ouest France, 27 novembre 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés