Journée mondiale contre la BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive)

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 19 Novembre 2003 : 01h00
Vous fumez ? Vos toussez ? Vous vous essoufflez ? Vous faites peut être partie des millions de personnes atteintes de BPCO. Ces quatre lettres sont l'abréviation de Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive. La BPCO est une maladie redoutable et sournoise, qui guête tout fumeur.
PUB

Pour faire connaître cette maladie gravissime en passe de devenir la troisième de cause de mortalité dans le monde, le Comité National contre les Maladies Respiratoires (CNMR) se mobilise en participant à la journée mondiale contre la BPCO du 19 novembre 2003, évènement placé sous l'égide de l'OMS.

Chaque année en France, la BPCO est responsable de 15.000 décès, soit bien plus que le sida, la grippe et les accidents de la route réunis. Or, diagnostiquer à temps, il existe des solutions.

Principalement due au tabagisme, cette maladie se manifeste à ses dé buts par une toux et des expectorations matinales, des signes trop souvent négligés car considérés comme les conséquences « normales » du tabac. Ce n'est qu'avec l'apparition d'un essoufflement ou d'épisodes bronchiques que les patients consultent. Malheureusement ce stade est déjà trop tardif car la BPCO est alors latente et l'obstruction des voies aériennes devenue irréversible. Elle peut alors aboutir à l'insuffisance respiratoire chronique par emphysème, un handicap respiratoire majeur qui nécessite le recours à une supplémentation en oxygène au moins 16 heures par jour pour survivre.Cette explication de la BPCO démontre à quel point il est important de connaître cette affection et d'identifier ses premiers symptômes d'une apparente bénignité, qui contracte avec son évolution potentiellement très grave. Or actuellement, seul un tiers des personnes atteintes par la BPCO sont diagnostiquées.

Durant cette journée du 19 novembre, les comités départementaux du CNMR organiseront des actions d'information auprès du grand public (www.lesoufleclavie.com). Parallèlement, du 19 au 22, de 9 heures à 18 heures, un numéro de téléphone sera mis à disposition pour obtenir tous les renseignements sur cette maladie : 0 826 026 666 (numéro indigo 0,12 euros TTC la minute).

Pour ne plus dire que l'on ne savait pas

PUB
PUB

La Société de pneumologie de langue française, le Comité national contre les maladies respiratoires et l'Association BPCO ont réalisé un « Guide à l'usage des patients et de leur entourage* » destiné au grand public afin de combler le déficit flagrant d'informations sur la BPCO. En effet, une bonne connaissance, une meilleure prévention et une prise en charge adaptée sont les seuls moyens de faire reculer cette maladie.

* « BPCO BronchoPneumopathie Chronique Obstructive », collection Guide à l'usage des patients et de leur entourage, édition 2004, Société de pneumologie de langue française, Edition Bash, prix éditeur 15 euros.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 19 Novembre 2003 : 01h00
Source : Dossier de presse, " le souffle c'est la vie ", Comité National contre les Maladies Respiratoires, 6 novembre 2003.
PUB
PUB
A lire aussi
Avez-vous du souffle ?Publié le 27/09/2010 - 14h56

La respiration est vitale, mais aussi fragile ! Asthme, BPCO, fibrose pulmonaire, autant de pathologies qui laissent le souffle court… Comment les détecter ? Comment protéger ses poumons ? Côté Santé vous souffle les réponses !

Préservez votre souffle !Publié le 18/11/2013 - 10h37

Le souffle, c’est la vie. On le mesure par la quantité d’air expiré et celle-ci peut s’amenuiser à bas bruit, jusqu’à ce que les difficultés respiratoires limitent les mouvements.

BPCO : pourquoi la réhabilitation respiratoire est crucialePublié le 01/06/2017 - 14h34

L’activité physique est le traitement le plus efficace pour traiter tous les aspects de l’obstruction chronique des voies aériennes provoquée par une maladie grave qu’est la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) : la maladie elle-même, le malade qui en souffre et son...

Plus d'articles