Journée européenne de l’AVC : agir VITE

© getty

La Société Française Neuro Vasculaire (SFNV) et l’association de patients France AVC profitent de la Journée européenne de prévention des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) du 14 mai 2013 pour sensibiliser les Français aux symptômes d’alerte de l’AVC devant amener à appeler immédiatement le 15.

PUB

L’AVC : première cause de mortalité chez les femmes

Selon les projections de l’OMS, le nombre de victimes d’AVC dans le monde pourrait passer de 16 millions en 2005 à 23 millions en 2030…

Selon l’OMS, 1 personne est victime d’un AVC dans le monde toutes les 5 secondes. En France, c’est 1 toutes les 4 minutes, avec 155.000 nouvelles personnes touchées chaque année, dont 62.000 en décèdent. En France toujours, l’AVC représente la deuxième cause de mortalité et la première chez les femmes. C’est aussi la première cause de handicap acquis chez l’adulte et la deuxième cause de démence.

Les symptômes d’alerte de l’AVC

  • Un engourdissement, une faiblesse ou une paralysie brutale d’un bras, d’une jambe, du visage ou d’une moitié du corps.
  • Des difficultés à parler.
  • Un trouble de la vision.
  • Des troubles de l’équilibre, de la coordination ou de la marche.
  • Un mal de tête sévère et soudain.

Réagissez VITE :

PUB
PUB

V isage paralysé

I mpossibilité de bouger un membre

T rouble de la parole

É vitez le pire en composant le 15

Face à de tels symptômes, même s’ils sont brefs et qu’ils régressent en quelques minutes, il faut appeler immédiatement le Samu en composant le 15.

Il est urgent de rétablir la circulation sanguine dans le cerveau afin de limiter les lésions et les séquelles irréversibles.

En effet, l’AVC est dû à une interruption de la circulation sanguine dans le cerveau (vaisseau sanguin bouché, hémorragie…). Or sans oxygène ni nutriments, les cellules cérébrales s’endommagent très rapidement.

Côté prévention, la Société Française Neuro Vasculaire (SFNV) rappelle qu’il est primordial de surveiller sa tension artérielle, l’hypertension constituant le premier facteur de risque de l’AVC. Or 10 millions de Français sont hypertendus dont 50% l’ignorent. Pourtant, prendre régulièrement sa tension artérielle est simple, et la faire baisser contribue efficacement à réduire son risque d’AVC !

Publié le 14 Mai 2013 | Mis à jour le 14 Mai 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Journée européenne de l’AVC, mai 2013.
Voir + de sources
http://www.accidentvasculairecerebral.fr/.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés