Jambes lourdes, douleurs, varices : qui est à risque ?

À tout âge, chevilles gonflées, jambes lourdes, douleurs et varices sont des symptômes qui traduisent une insuffisance veineuse. Sans attendre, il est recommandé de consulter un phlébologue afin de prévenir une maladie veineuse et d'éventuelles complications graves. Qui sont les personnes les plus à risque ?
Publicité

Les maladies veineuses : jambes lourdes, varices...

Le nombre de Français touchés à des degrés divers par des problèmes veineux est estimé à 18 millions.

Mais 4 millions d'entre eux ne seraient pas traités.

Pourquoi ?

Les signes avant-coureurs d'un trouble veineux tels que chevilles gonflées et jambes lourdes, ne sont pas pris au sérieux, si bien que les sujets concernés ne consultent pas tout de suite, attitude renforcée par l'idée reçue selon laquelle la maladie veineuse ne concerne que les plus de 50 ans.

Ainsi, l'âge moyen de la première consultation pour un trouble veineux est de 47 ans et lorsque la maladie est déjà bien installée.

Publicité
Publicité

C'est hélas un mauvais calcul car à un stade avancé, les conséquences de l'insuffisance veineuse peuvent être graves, douloureuses, invalidantes, voire mortelles (phlébites, embolies pulmonaires), alors que des traitements efficaces existent.

Qui sont les personnes à risque d'insuffisance veineuse ?

Nous ne sommes pas tous égaux face au risque de maladie veineuse.

Si le risque de maladie veineuse est plus élevé chez les femmes et augmente avec l'âge, l'hérédité joue un rôle très important :

  • Lorsque l'un des deux parents présente une maladie veineuse, leur enfant aura 25% de chance d'en être atteint aussi si c'est un garçon et 62% si c'est une fille.
  • Si les deux parents souffrent de varices, le risque pour l'enfant s'élève à 90%.

Par ailleurs, certaines périodes de la vie sont plus à risques que d'autres : la puberté, la grossesse, la vie active, l'avancée en âge.

Certaines mesures hygiéno-diététiques peuvent contribuer à prévenir ou à ralentir l'évolution d'une maladie veineuse :

  • éviter les positions assises ou debout prolongées,
  • éviter la chaleur et les expositions au soleil,
  • marcher souvent,
  • éviter les sports traumatisants,
  • etc.

Concernant la puberté et la grossesse, le risque veineux est accru en raison des bouleversements hormonaux qui caractérisent ces deux périodes.

Si les varices, la lourdeur dans les jambes et les douleurs font partie des symptômes typiques chez l'adulte, d'autres symptômes se manifestent chez l'enfant.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 26 Mars 2007 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 24 Juillet 2015 : 10h29
Source : Communiqué de presse de la Société française de phlébologie, mars 2007.