Interview : violences domestiques, 1 femme sur 5

e-sante : Les hommes sont-ils très minoritairement touchés ?

Mlle O. Giavarini : La violence existe de la part de femmes envers des hommes, mais, en moyenne, cette violence n'est médicalement ni aussi grave (entraînant beaucoup moins de blessures physiques et de recours aux services de soins), ni aussi terrifiante pour la victime, ni enfin, vécue de façon aussi traumatisante que lorsqu'elle est perpétrée par un homme contre une femme. Les épisodes violents ne sont ni de même intensité ni de même nature, en tendance, selon qu'ils sont le fait d'un homme sur une femme ou l'inverse. En outre, les violences dans le couple sont, toutes estimations confondues, beaucoup plus souvent le fait du conjoint ou ex-conjoint que de la femme.Ainsi, pourquoi parle-t-on si rarement des hommes violents ? Ils sont, sans commune mesure, bien plus nombreux que les hommes battus. Il serait donc plus utile de s'occuper des hommes violents (analyse de leur comportement, éducation, prise en charge psychologique, médiation familiale), afin d'enrayer leur recours à la violence, et par là même, diminuer le nombre des victimes. En 2003, Accueil Femmes Solidarité a reçu 4 visites d'hommes battus, et 5appels d'hommes violents, désirant consulter un psychologue.

PUB
PUB

Accueil Femmes Solidarité

Association loi 1901 créée en 1980, adhérente à la Fédération nationale solidarité femmes.Directrice : Mme Monique Gnagneri2.741 situations de violences conjugales et familiales traités en 2003.81, rue de France - Bureau 312 - 06000 NiceTél : 04.93.52.17.81 / Fax : 04.93.82.10.75mail : accueilfemmesbattues@hotmail.comSite internet : http://accueilfemmesbattues.chez.tiscali.fr

Conseils aux systèmes de santé : http://www.infoforhealth.org/pr/prf/fl11/l11tables.shtml#table_7 Site pour les professionnels de santé sur les Violences Conjugales : http://www.sivic.org

Publié le 14 Avril 2004
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr