Interview : Le cuivre contre les légionelles

Le cuivre possède des propriétés anti-bactériennes très intéressantes, qui pourraient être employées dans la lutte contre la légionnellose. Comment, pourquoi et qu'en attendre ? Nous avons directement interrogé Mr Olivier Tissot du Centre d'information du cuivre.
PUB

e-sante : Par quel mécanisme le cuivre permet-il de lutter contre les légionnelles ?

Olivier Tissot : On parle classiquement de propriétés bactéricides, mais le cuivre est plus particulièrement bactériostatique. C'est-à-dire qu'il ne tue pas les bactéries, mais empêche leur développement.Le cuivre contribue également à limiter le développement du biofilm. En effet, pour que les légionnelles se développent dans un réseau d'alimentation d'eau, trois conditions doivent être réunies :

PUB
PUB
  • 1. une température comprise entre 30 et 45°C ;
  • 2. une stagnation de l'eau ;
  • 3. la présence de biofilm.

Olivier Tissot : On parle classiquement de propriétés bactéricides, mais le cuivre est plus particulièrement bactériostatique. C'est-à-dire qu'il ne tue pas les bactéries, mais empêche leur développement.Le cuivre contribue également à limiter le développement du biofilm. En effet, pour que les légionnelles se développent dans un réseau d'alimentation d'eau, trois conditions doivent être réunies :

e-sante : Existe-t-il d'autres métaux qui possédent cette propriété ?

Olivier Tissot : Non, il s'agit d'une propriété unique par rapport aux légionnelles. D'autres métaux comme par exemple le fer ou le zinc, sont plutôt favorables à leur développement.

Publié le 23 Juillet 2003
Auteurs : Rédaction E-sante.fr