Insuffisance veineuse : attention aux risques et complications

On associe généralement l’insuffisance veineuse aux varices.

Mais les plaintes ne se réduisent pas uniquement à des jambes disgracieuses…

L'insuffisance veineuse peut générer des complications plus graves.

PUB

Les varices : la conséquence la plus connue

Les varices sont la conséquence la plus connue de l’insuffisance veineuse.

Quelle en est la cause ?

En situation normale, le sang est envoyé via les artères vers les organes – et donc aussi vers les jambes et les pieds – puis il revient vers le cœur via les veines. Soit des membres inférieurs vers le tronc.

Mais comment fait le sang pour ne pas retomber quand il remonte vers le cœur ?

C’est simple : les parois des veines sont équipées de valvules qui laissent passer le sang et se referment ensuite immédiatement de façon à l’empêcher de refluer. Il arrive parfois que ce système soit défectueux. Le sang redescend alors vers le bas du corps, ce qui provoque une dilatation des veines des jambes et, par conséquent, des varices. Les plaintes peuvent toutefois ne pas uniquement se réduire à des jambes disgracieuses…

Insuffisance veineuse : quand les symptômes s'aggravent ...

Les symptômes de l’insuffisance veineuse sont :

PUB
PUB
  • Une sensation de lourdeur et de fatigue dans les jambes en fin de journée.
  • Des picotements et des démangeaisons (des fourmis dans les jambes).
  • Des crampes (nocturnes).
  • Une rougeur et une douleur soudaines au niveau d’une veine.
  • Etc.

Dans un stade ultérieur, un œdème peut apparaître.

Les chevilles et/ou les mollets sont enflés parce que de l'eau s'infiltre dans les tissus. Cet oedème disparaît généralement après une nuit de sommeil mais il peut aussi subsister.

Coloration de la peau, eczéma, ulcère de jambe...

L’insuffisance veineuse peut aussi provoquer des problèmes de peau, parce que celle-ci n'est pas correctement irriguée. On peut alors observer :

  • Une coloration sombre de la peau aussi appelée dermite ocre.

  • De l'eczéma.

  • Un épaississement de la peau un peu au-dessus de la cheville.

    La peau devient moins souple et semble enserrer le bas du mollet, qui devient plus fin en conséquence.

Il est conseillé dans ces cas de consulter rapidement un médecin afin d’éviter des complications plus sévères comme des ulcères veineux.

Ces plaies qui ne guérissent pas se présentent en cas d'insuffisance veineuse près des chevilles ; elles ne sont pas douloureuses mais présentent un très haut risque d'infections.

Inutile d’attendre que la maladie s’aggrave pour consulter : dès que les varices deviennent gênantes, vous devez consulter un médecin.

L’insuffisance veineuse augmente également le risque de phlébite. Appelée thrombose veineuse profonde, la phlébite correspond à la formation d'un caillot de sang dans une veine, le plus souvent dans une veine du mollet. Mais si ce caillot se détache, il peut provoquer une embolie pulmonaire, complication la plus grave de la phlébite.

L’embolie pulmonaire est le résultat d’une obstruction d’un vaisseau situé dans les poumons, suite à la migration d’un caillot dans l'artère pulmonaire. Or les symptômes de cette affection potentielle mortelle ne sont pas spécifiques et souvent intermittents (essoufflement, douleur thoracique, crachats sanguins, fièvre, toux, malaise…). D’où l’importance de dépister la phlébite précocement, ou encore mieux, de traiter toute insuffisance veineuse.

Pas trop d'inquiétude tout de même : les embolies pulmonaires sont plus fréquentes en cas d'insuffisance veineuse, mais elles restent rares.

Publié le 31 Mars 2014 | Mis à jour le 29 Juin 2016
Auteurs : Emily Nazionale, journaliste santé
Source : Interview du Dr Sarah Thomis, superviseuse en chirurgie vasculaire à l’UZ Leuven.