Incontinence urinaire : rééducation à domicile

En cas de fuites gênantes, le premier traitement proposé repose sur la rééducation périnéale. Les séances de rééducation en cas d'incontinence urinaire sont parfois complétées par une autorééducation que l'on réalise soi-même à domicile, mais qui reste encadrée par des professionnels de santé.
PUB

Premier traitement de l'incontinence urinaire : la rééducation périnéale

Qu'il s'agisse d'incontinence urinaire d'effort (fuites d'urine survenant lors d'un effort physique, de la toux ou du rire par exemple) ou de tout autre type d'incontinence légère à modérée (incontinence par impériosité), la rééducation périnéale constitue le traitement de première intention. De telles séances de rééducation réalisées au cabinet médical, permettent de renforcer le tonus musculaire du périnée et d'acquérir des réflexes pour mieux contrôler la fonction urinaire.Au fil des séances, on peut ainsi améliorer la qualité de vie mais également reculer, voire souvent éviter le recours à la chirurgie, l'autre traitement de l'incontinence urinaire réservé aux formes plus sévères et en cas d'échec de la rééducation périnéale. De plus en plus souvent, ce travail des muscles du périnée est complété par une autorééducation, que l'on réalise soi-même à domicile.

PUB
PUB

L'autorééducation du périnée

L'autorééducation se fait également par électrostimulation fonctionnelle. Elle repose sur des dispositifs qui délivrent des stimulations permettant de faire travailler les muscles du plancher pelvien et les structures avoisinantes. Les appareils se présentent sous la forme de sonde que l'on place dans le vagin. On peut ainsi améliorer la fermeture de l'urètre par contraction directe ou réflexe du sphincter. Les résultats sont le plus souvent très bons, comme le démontrent les études disponibles : l'électrostimulation est efficace dans 66 à 89% des cas d'incontinence urinaire d'effort et dans 49 à 72% des cas d'incontinence par impériosité. En pratique le traitement dure environ 2 mois à raison d'une séance de 30 minutes par jour. La sonde est généralement remboursée par la Sécurité sociale sur prescription médicale.

Publié le 13 Mai 2008
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Panorama du médecin, 28 avril 2008.