Implant contraceptif : à qui s'adresse-t-il ?

© Istock
Un nouveau moyen de contraception est proposé aux femmes depuis une quinzaine d’années : l’implant contraceptif. Il s’agit d’un petit bâtonnet inséré au niveau de la face interne du bras, qui diffuse des hormones progestatives en continu pendant trois ans. Quel est le principe de l’implant contraceptif ? À qui s’adresse ce mode de contraception féminine ?
Publicité

Implant contraceptif : les principes

L’implant est un petit cylindre de 2 mm de diamètre et de 4 cm de long, qui est inséré sous anesthésie locale au niveau de la face interne du bras. Il est mis en place pour trois ans. Il ne contient pas d’œstrogènes, mais uniquement de la progestérone, qu’il diffuse en continu dans le sang, empêchant ainsi l’ovulation. Son efficacité est grande, de l’ordre de 99,4 %, et son effet est immédiat : à savoir 24 heures après sa pause. Il peut être retiré à tout instant, sous anesthésie locale, sur demande de la personne.

Publicité
Publicité

Implant contraceptif : indications

L’implant contraceptif est destiné aux femmes qui ne désirent pas prendre la pilule tous les jours ou qui risquent régulièrement d’oublier de la prendre et de se retrouver face à une grossesse non désirée. Comme il ne contient pas d’œstrogènes, il convient aux femmes qui ont des contre-indications aux moyens contraceptifs œstro-progestatifs. De même, en raison des risques de cancer dus à la combinaison tabac plus pilule, il est indiqué pour les femmes qui fument. Enfin, il s’adresse aussi aux femmes qui ont eu des problèmes antérieurs de phlébite ou d’embolie pulmonaire, ou qui ont déjà subi plusieurs IVG.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 03 Août 2018 : 10h00