Il suce son pouce : Comment l'aider à arrêter ?

Passé l'âge de trois ans, il est préférable que votre enfant abandonne la succion de son pouce. Si ce geste est initialement un besoin inné, au-delà de l'âge de trois ans, il peut être à l'origine de déformations permanentes. Comment s'y prendre pour lui faire abandonner cette habitude ?
PUB

La succion du pouce sécurise

Peu après la naissance, la succion du pouce est un comportement normal, qui sécurise, rassure et mène à l'autosuffisance. On peut voir la succion comme un mécanisme d'accommodation, d'autodéfense, de consolation. Lorsque l'enfant en a pris l'habitude, il suce son pouce dans des circonstances particulières, lorsqu'il ressent de la colère, du chagrin, de la solitude, du stress de l'angoisse, voire de la joie.

PUB
PUB

Mais avec l'âge, cette habitude disparaît le plus souvent progressivement et spontanément, sans qu'aucune intervention ne soit nécessaire.

Cependant, si elle persiste au-delà de trois ans, il convient d'intervenir car à partir de cet âge, la succion peut entraîner des déformations bucco-dentaires qui seront irréversibles.

Des déformations bucco-dentaires permanentes

Selon l'intensité et la durée de la succion, les conséquences seront plus ou moins marquées : dents du haut avancées avec risque accru de se casser une dent, des problèmes de mastication des aliments et des répercussions esthétiques, espace entre les incisives supérieures, palais creux, profond et étroit, bouche entrouverte, lèvres sans tonus, difficultés de prononciation, respiration par la bouche, bas du visage allongé et nez peu développé, pouce ou doigt déformé avec crevasses, conséquences psychologiques (moqueries, tendance à l'isolement), etc.

Publié le 22 Janvier 2007
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr