L'hypnose pour se pacifier...

L'histoire de cette patiente illustre parfaitement la complexité de notre mémoire nous explique le Dr Dominique Boute*. On pense parfois avoir résolu un problème de façon consciente mais "le coeur a ses raisons…" Je transformerai cette citation en « le corps a ses raisons que la raison n'a pas ».
Publicité

Hypnose et mémoire du corps

Le processus de mémorisation est un processus vraiment complexe que l'on commence à peine à décortiquer. Notre façon de mémoriser les évènements fait en partie intervenir notre corps. Si nous avons une mémoire « consciente » des faits, notre corps se souvient de l'émotion liée au fait. Cette mémoire appelée encore mémoire liée aux apprentissages est en quelque sorte la résultante des réactions hormonales et nerveuses liées aux émotions déclenchées par une situation, qu'elle soit heureuse ou malheureuse.C'est ce qui explique que l'on peut avoir des réactions émotionnelles « disproportionnées » par rapport à une situation : celles-ci font resurgir les émotions antérieures que l'on pensait parfois résolues ou enfouies.L'hypnose permet d'accéder à cette « mémoire du corps ». En effet, en travaillant les sensations corporelles et les émotions qui y sont liées, on peut « pointer » sur les situations antérieures comportant une réaction émotionnelle similaire. C'est ainsi qu'en hypnose, on peut faire une régression en âge, c'est-à-dire « revivre émotionnellement une situation passée ».

Publicité
Publicité

Les problèmes de poids de Mme X... Catherine

Cela a été le cas pour Mme X Catherine, âgée de 50 ans, qui vient me consulter pour maigrir. Elle a toujours eu des problèmes de poids mais la situation s'est surtout aggravée après le décès de son père dix ans auparavant, où elle prend une vingtaine de kilos, passant de 78 kg à 98 kg. « À cette époque, me dit-elle, j'ai eu beaucoup de choses à porter sur mes épaules ». Après le décès, elle a en effet dû s'occuper des problèmes de santé de sa mère (maladie d'Alzheimer) et de son frère trisomique. Elle se plaint depuis dix ans de lombalgies et de cervicalgies Elle souhaite maigrir pour être "plus souple, plus dynamique et faire des choses pour elle". Elle me dit ne plus porter son frère qui est en foyer et sa mère qui est décédée il y a maintenant trois ans. Elle me dit avoir fait un régime une fois avec « coupe-faim » mais avoir repris plus de poids qu'elle n'avait perdu.

 
Publié par Dr Dominique Boute, médecin spécialisé en endocrinologie le Lundi 05 Mars 2007 : 01h00