L’hypertension masquée justifie l’automesure de la tension

L’hypertension masquée se définit par une tension normale au cabinet du médecin mais élevée à domicile. Aussi dangereuse voire plus que l’hypertension classique, cette hypertension masquée justifierait un plus large recours à l’automesure tensionnelle à domicile.
© Istock

L’hypertension masquée est très fréquence

Classiquement, l’hypertension est dépistée par le médecin en mesurant la pression artérielle de ses patients. Mais si celle-ci est normale chez le médecin, elle peut en revanche être élevée à domicile. Cette hypertension masquée a été découverte grâce à l’automesure, celle effectuée par le patient lui-même à son domicile.

Or comme le montre une étude réalisée par des chercheurs de l’Inserm auprès de 1.500 personnes âgées de 73 à 97 ans, l’hypertension masquée serait en réalité très fréquente : 40% des participants ayant une tension normale chez le médecin avaient en fait une hypertension artérielle à domicile.

Pourtant cette hypertension indétectable au cabinet du médecin expose à un risque de développer une hypertension permanence multiplié par 17 et par 7 chez les sujets traités par des antihypertenseurs, augmentant considérablement et insidieusement les risques d’accidents cardiovasculaires.

En conclusion, l’automesure devrait être plus largement recommandée aux personnes âgées, population à risque élevé d’hypertension en général.

L’automesure tensionnelle en pratique

L’automesure consiste à mesurer soi-même sa pression artérielle à l’aide d’un appareil (autotensiomètre) que l’on peut se procurer en pharmacie ou sur Internet (brassards - modèles huméraux- ou poignets – modèles radiaux, voir la liste des appareils validés par les autorités : http://ansm.sante.fr/Dossiers-thematiques/Appareils-d-automesure-tensionnelle/Liste-des-autotensiometres-enregistres-dans-le-cadre-de-la-surveillance-du-marche/%28offset%29/1), en respectant la règle des 3 suivantes :

  • 3 mesures le matin,
  • 3 mesures le soir,
  • 3 jours de suite.

Attention, les chiffres donnés par un relevé d’automesure sont plus bas que ceux réalisés chez le médecin ou en pharmacie.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Cacciolati C. et al., Journal of Hypertension, 14 février 2013, doi: 10.1097/HJH.0b013e32835ee0ca, http://journals.lww.com/jhypertension/Abstract/publishahead/Categories_of_hypertension_in_the_elderly_and.98884.aspxv.