Hypertension : lutter contre la solitude

On savait que la solitude tend à augmenter le risque de dépression. Une nouvelle étude montre que l'isolement contribue également à accroître le risque d'hypertension, ce qui signifie que la solitude peut contribuer à augmenter les risques cardiovasculaires.
Publicité

Hypertension et risques cardiovasculaires

L'hypertension est une maladie particulièrement répandue, qui touche 7 millions de Français. Certains, environ 30%, ignorent leur affection et ne sont pas traités. Or, ne pas prendre en charge une hypertension augmente fortement le risque de complications cardiovasculaires. Le dépistage est donc primordial. Pour faciliter la tâche, de nombreux facteurs de risque ont été identifiés : l'âge (plus de 45 ans chez l'homme et plus de 55 ans chez la femme), l'excès de poids, la sédentarité, une alimentation trop riche en matières grasses animales et pauvre en fruits et en légumes, des apports en sel excessifs, le tabagisme, la consommation excessive d'alcool, le diabète et les antécédents familiaux.

Publicité
Publicité

La solitude augmente la tension artérielle

Après avoir montré que la solitude augmentait le risque de dépression, la même équipe de chercheurs suggère maintenant que la solitude accroît la tension artérielle.Près de 300 Américains âgés de 50 à 68 ans ont participé à cette étude. La présence de symptômes psychologiques (type état dépressif, solitude, stress..) et cardiovasculaires a été recherchée chez chaque sujet. Les auteurs trouvent ainsi une relation significative entre la tension artérielle et la solitude : les personnes solitaires ont une tension artérielle plus élevée (tension artérielle systolique). Et l'élévation de la tension artérielle est d'autant plus importante que les personnes sont âgées.Les sujets solitaires ont donc davantage de risques de souffrir de maladies cardiovasculaires.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 22 Mai 2006 : 02h00
Source : Hawkley L.C. et coll., Psychol. Aging, 21 (1) : 152-64, 2006.